Cliquez sur les images

  • Le Peuple Migrateur

    Le Peuple Migrateur

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 3 août 2019

    Film réalisé par Jacques Perrin

    Chaque année, au début de l'automne et du printemps, des millions d'oiseaux, aux quatre coins du monde, s'envolent pour des destinations lointaines. Jacques Perrin a suivi et filmé pendant trois années ces voyages paradoxaux qui, synonymes de survie, se changent parfois en cruelle aventure, voire en calvaire. Oies, bernaches, grues, cigognes, pélicans, cygnes, condors, ramiers se succèdent au fil des images, dans des décors grandioses - le Grand Canyon, la Monument Valley, le littoral sénégalais, le pôle Sud - qui cachent autant d'oasis que de pièges mortels ...

  • Microcosmos : Le peuple de l’herbe

    Microcosmos : Le peuple de l’herbe

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 20 juillet 2019

    Film réalisé par Claude Nuridsany & Marie Pérennou

    Marie Pérennou et Claude Nuridsany sont biologistes. Ils vivent en Aveyron. Tout comme la multitude de petites bêtes qui grouillent dans le champ voisin. Beaucoup d'ingéniosité et trois belles années champêtres leur ont été nécessaires pour filmer, au ras de l'herbe, le véritable parcours du combattant que doivent mener coccinelles, pucerons et bousiers pour survivre quelques semaines. Des fourmis menant un troupeau de pucerons soumis, deux escargots échangeant un long baiser baveux, l'inlassable travail de Sisyphe du scarabée sacré, roulant devant lui une boule d'excréments, à la recherche d'une terre meuble où il s'enterrera pour la manger plus à son aise, peuplent ainsi l'écran d'images encore jamais vues ...

  • « Jappeloup »

    « Jappeloup »

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 6 juillet 2019

    Film réalisé par Christian Duguay basé sur une histoire vraie

    Au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment : Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, la groom du cheval, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988.

  • Peindre Lascaux, Peindre la vie

    Peindre Lascaux, Peindre la vie

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 22 juin 2019

    Film réalisé par Constance Ryder

    "Monique Peytral : Peindre Lascaux, peindre la vie" est le portrait d'une femme talentueuse : la fresquiste qui a peint la copie de la grotte de Lascaux entre 1972 et 1983. Au travers des images d’archives exceptionnelles et de témoignages des principaux protagonistes, cette aventure extraordinaire – la réalisation de la copie d’une grotte Paléolithique à l’échelle réelle – est enfin racontée. Cette histoire nous amène aussi chez Monique Peytral aujourd’hui. Elle nous initie à son oeuvre, nous guidant dans un labyrinthe de sensations et de féerie, entre forêts aux couleurs infinies, rivières puissantes et roches aux formes gigantesques. Nous sommes devant celle qui connaît Lascaux – de l’intérieur.

  • Océans

    Océans

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 08 juin 2019

    Film réalisé par Stéphane Berthomieux

    Filer à 10 nœuds au cœur d'un banc de thons en chasse, accompagner les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager avec le grand requin blanc épaule contre nageoire... Le film Océans c'est être poisson parmi les poissons. Après Himalaya et Le Peuple migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au cœur des océans et de ses tempêtes pour nous faire redécouvrir les créatures marines connues, méconnues, ignorées.

    Océans s'interroge sur l'empreinte que l'homme impose à la vie sauvage et répond par l'image et l'émotion à la question : " L'Océan ? C'est quoi l'Océan ? "

  • Soulages

    Soulages

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 25 mai 2019

    Film réalisé par Stéphane Berthomieux

    À 97 ans, du haut de ses 1,90m, Pierre Soulages est solide comme un roc. L’esprit alerte, la main toujours sûre, il est l’un des derniers mythes vivants de la peinture abstraite. Pour ce documentaire, Stéphane Berthomieux nous propose de vivre l’expérience de la lumière qui vient du noir en parvenant à conjuguer trois niveaux de récits : les archives, les témoignages mis en scène et les voix-off. Cette approche à la fois biographique et poétique nous permet de découvrir la place de Soulages dans l’art des XXe et XXIe siècles tout en prenant conscience de la modernité de sa peinture, de la puissance de son noir et de l’énergie qui s’en dégage. Plusieurs personnalités s’associent au documentaire. Du linguiste Pierre Encrevé, spécialiste et ami depuis 40 ans de Pierre Soulages à l’astrophysicien Daniel Kunth, à l’assistant de Pierre Soulages Dan Mc Enroe, au philosophe Alain Badiou, au musicien Jean-Michel Jarre ou encore au recteur de la cathédrale de Rodez Jean-Luc Barrié, tous nous permettent d’approcher l’œuvre de Soulages sous un angle inédit, affirmant ainsi la contemporanéité évidente de cet artiste déjà légendaire.

  • Méditérrannée, notre Mer à tous

    Méditérrannée, notre Mer à tous

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 11 mai 2019

    Film réalisé par Yann Arthus Bertrand, Michael Pitiot

    C’est un voyage immense, tout près de chez vous . C’est notre histoire De Marseille à Tanger, d’Alexandrie à Rome, de Barcelone à Jérusalem, des déserts brulants aux cigales des Garrigues… Regardez c’est notre bien commun !

    En 2025, nous serons 637 millions autour de la Méditerranée. La Méditerranée est bien plus qu’une mer. C’est une région qui a vu grandir les civilisations humaines. Avec elle, l’homme a imaginé l’agriculture, le commerce, pensé la démocratie et écrit les pages des religions majeures de la planète. La méditerranée, aujourd’hui, c’est aussi 427 millions d’habitants et 24 pays. Et pourtant… il semble qu’on ne voit de cette partie du monde que ses guerres et ses crises à répétition. A-t-on oublié ce que Méditerranée veut dire? A-t-on oublié combien notre propre histoire est liée à cette région ? Pour renouer avec cette région fascinante, il faut prendre de la hauteur. C’est le pari de ce film, entièrement tourné en aérien sous la direction de Yann Arthus-Bertrand. Pour la première fois, la Méditerranée est vue du ciel, jusque dans ses pays les plus inaccessibles comme la Libye, le Liban, l’Egypte ou l’Algérie. Et ce voyage dans la géographie, l’histoire et le monde naturel esquisse un message. Celui d’une mer au destin unique, cette Mare Nostrum, notre mer à tous, qu’on appelle Méditerranée.

  • Le jeûne, une nouvelle thérapie

    Le jeûne, une nouvelle thérapie

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 27 Avril 2019

    Film documentaire réalisé par Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman

    « Et s'il existait une alternative au "tout médicament" ? En Russie, en Allemagne et aux États-Unis, médecins et chercheurs étudient les effets étonnants du jeûne sur les patients. Une enquête aussi rigoureuse que troublante. »

    Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s'il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d'eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d'asthme, de diabète, de rhumatisme, d'allergie… les patients, très encadrés, n'ingurgitent rien à part de l'eau durant douze jours en moyenne mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Après la douloureuse crise d'acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s'appuie sur quarante ans d'études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l'ère soviétique. Bien qu'elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.

  • Visages Villages

    Visages Villages

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 6 Avril 2019

    Film documentaire réalisé par Agnès Varda,
    En hommage à Agnès Varda décédée le 29 mars 2019
    Film primé plusieurs fois en France et à l’étranger

    Voici de nouveau Agnès Varda sur la route avec ses caméras, mais, cette fois, accompagnée par un coréalisateur et partenaire à l’image : le plasticien JR, connu mondialement pour coller ses immenses photographies sur des maisons, des ponts, des monuments. Principe : l’octogénaire et le trentenaire débarquent dans des villages français et conçoivent ensemble des installations pour rendre hommage à des gens du coin — le résultat est souvent admirable.
    Les deux artistes, filmés comme les personnages d’une comédie à tandem, se charrient aussi gentiment… Mais peu à peu, la différence d’âge apporte bien davantage qu’une cocasserie surjouée. Le temps qui passe et le temps qui reste deviennent des motifs récurrents. Il y a la réalité clinique des injections oculaires désormais nécessaires à la vision de la cinéaste — elle les rapproche du terrifiant plan d’œil tranché dans Le Chien andalou, de Luis Buñuel. Il y a la mélancolie déchirante d’un vieil ouvrier interviewé dans son usine le tout dernier jour de sa vie professionnelle, et qui se sent comme « au bord d’une falaise ». Il y a ce vertige : Agnès Varda, 89 ans, à son aise dans un cimetière, plutôt pressée, dit-elle, que ce soit « fini » et, à la fois, de plain-pied avec son camarade de jeu, tout aux joies, indissociables chez elle, de vivre et de créer.

  • Conférence :    Le vivre ensemble au cœur des logiques de rencontres : le cas de l’île de La Réunion

    Conférence : Le vivre ensemble au cœur des logiques de rencontres : le cas de l’île de La Réunion

    Vendredi 22 mars 2019

    Présentée par Thierry Malbert, docteur en anthropologie

    Une chronique de grandes forteresses, de vieux temples, de bouddhas en pierre, d'art rupestre et de mines d'or.

    L’origine plurielle de la société créole réunionnaise, construite à partir d’apports de populations diverses provenant de l’Europe, de l’Afrique australe de Madagascar, des Comores, de l’Inde et de la Chine, sur une diversité des rapports humains entre assimilation, multiculturalisme et inter-culturalisme, est intéressante à analyser au regard de l’accélération des évolutions sociales marquées depuis cinquante ans par la montée de l’individualisme et la mondialisation des flux. Cette communication porte une réflexion approfondie sur le thème du vivre ensemble, ces concepts et paradigmes, et plus spécialement en ce début du XXIe siècle dans le contexte vécu et perçu à La Réunion.

  • Théâtre : Et pourtant c’est la veille de l’aurore

    Théâtre : Et pourtant c’est la veille de l’aurore

    01 Aurolire 2018 min

    Samedi 9 mars 2019

    Présenté par Le PasSage troupe théâtrale
    Interprétation : jean-Paul Sermadiras et Olivier Yhtier
    Adapté de l’œuvre de Rimbaudn Saptrem et Sri Aurobindo

    Sa dilapidation dans le vaste commerce qu’est le monde. Contre l’obscénité du “tout voir”, et “tout dire”, et tout montrer, et tout sonder, et tout commenter, le poème est le gardien de la décence du dire. » - Alain Badiou
    Rimbaud, Baudelaire, Satprem et Sri Aurobindo, quatre poètes, quatre tentatives d’accéder à une conscience éclairée. “Et pourtant c’est la veille de l’aurore”, tente par ces textes aussi différents que profonds de nous emporter vers ce que nous avons peut-être de plus riche en nous, notre poésie.

  • Auroville, La Cité Utopique

    Auroville, La Cité Utopique

    16_Simone Veil_ l'instinct de vieSamedi 9 Mars 2019

    Film documentaire en présence du Réalisateur Fred Cebron.

    "J’ai découvert Auroville il y a 8 ans, lors d’un tour du monde avec ma famille. Je suis réalisateur depuis plus de 30 ans pour la télévision. Nous avons sillonné le monde pendant 5 années en famille pour réaliser 21 films d’1 heure chacun sur les « bonnes idées pour le monde de demain.

    Lors de notre première visite à Auroville, j’ai été saisi par l’incroyable travail accompli pour transformer, en à peine 50 ans, un désert en une forêt luxuriante. Je me suis dit que si un tel miracle avait été réalisé alors tout était possible, et donc qu’un monde meilleur était possible.

    Auroville est l’endroit au monde qui m’a semblé le plus singulier, le plus riche. Nous avons décidé de revenir vivre ici avec ma famille, en totale immersion, pour vivre l’expérience au plus près. Cela m’a offert une place de choix pour réaliser ce film anniversaire.

    Le travail d’afforestation, ainsi que la conscience écologique partout présente, me paraît toujours remarquable mais je me suis aperçu que cela n’était qu’une petite partie de la force d’Auroville. Le but de cette ville est de créer un nouveau modèle de société en se servant du meilleur de chacun, de ce qu’il a de plus vrai en lui.

    Ce film est avant tout destiné à la télévision, il a été diffusé plusieurs fois en France mais également à l’étranger (Brésil, Slovénie, Allemagne, Italie ...)

    Après 50 ans, les résultats sont là ! Le but de ce film est de les présenter pour comprendre comment cela marche. Dans un deuxième temps seulement, j’aimerais inviter le spectateur à comprendre par lui-même que tout cela revient à considérer l’être humain différemment. A partir des expériences concrètes qui ont réussi, je parle de « changement intérieur » au niveau individuel et collectif.

    J’ai interviewé de nombreux Auroviliens, des pionniers mais aussi des jeunes, nés à Auroville, qui ont aujourd’hui pour certains à leur tour des enfants. Il y a aussi ceux qui arrivent tous les jours, ils ont tout plaqué, quelquefois des vies très confortables, pour vivre la grande aventure.

    ***

    ".