Samedi 23 novembre 2019

Réalisateur : Serge Le Péron

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la jeune psychanalyste Françoise Dolto vient d’installer son cabinet à l’hôpital Trousseau. Ses consultations sont ouvertes aux enfants. Elle voit arriver Claude, 10 ans. Ce fils de résistants communistes souhaite parler de sa mère, morte à Auschwitz. Dans la salle d’attente, Claude croise un adolescent, Ben, âgé de 14 ans, né de l’union d’une prostituée et d’un petit truand juif. Peu à peu, ces deux jeunes patients sympathisent, unis par une même volonté d’affronter les démons qui les hantent. Ils se lient d’amitié grâce à Françoise Dolto et vivent une aventure exceptionnelle.
Trente ans après sa mort, la célèbre psychanalyste pour enfants est toujours objet de polémiques et de déformations, voire d’oubli. Entre suprématie des neurosciences et tendances réactionnaires, l’histoire de son héritage clinique et intellectuel est encore à écrire.

L’autorité sans autoritarisme

Françoise Dolto est née en 1908 et décédée en 1988 à l’âge de 79 ans.

«Toute sa vie, elle a été incroyablement critiquée, analyse Caroline Eliacheff, qui a travaillé avec elle. Pour Naouri, les «enfants-tyrans», c’est bien son œuvre. Pour Didier Pleux, elle est à l’origine de la disparation des interdits réels et des contraintes. «Un retour en force des théories réactionnaires concernant l’enfant et plus largement un retour en force de la pensée réactionnaire, incarnée notamment par le philosophe Alain Finkielkraut, stigmatise encore plus l’apport fondamental de Dolto», analyse l’historienne Manon Pignot.

«Idées suspectes de communisme»

On comprend le pouvoir polémique et dérangeant des théories de Dolto sur un sujet aussi sensible que l’avenir du petit de l’homme. Libre et sûre d’elle, novatrice, elle prend des libertés par rapport à sa discipline et déploie des méthodes qui sont fortement critiquées par l’institution psychanalytique. En 1963, Françoise Dolto est exclue de tout enseignement par l’Association psychanalytique internationale (API).