2017

Cliquez sur les images

2016

Cliquez sur les images

2015

Cliquez sur les images

  • L’Algérie vue du ciel

    L’Algérie vue du ciel

    05_mon_docteur_indien.jpg25 août 2015

    Réalisateurs : Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot

    Algérie : est le premier documentaire réalisé entièrement vu du ciel sur l’Algérie. L’œil de Yann Arthus-Bertrand nous fait découvrir ce pays grandiose, aux richesses culturelles et naturelles rarissimes. Du Nord au Sud et d’Ouest en Est, c’est le quotidien de toute une population que nous montre le réalisateur, qu’elle habite les trépidantes grandes villes côtières, les montagnes de l’Atlas, les oasis du Sahara ou les douces collines du Sahel. Riche d’un passé où semblent s’être croisées toutes les civilisations, et d’un territoire où semblent exister tous les milieux naturels, l’Algérie apparaît ici dans toute sa diversité et son unité. Le réalisateur laisse libre cours à sa fascination des formes, des couleurs, des visages et des empreintes humaines pour réaliser un portrait exceptionnel du pays le plus grand du continent Africain et du pourtour méditerranéen.

  • Mon docteur indien

    Mon docteur indien

    05_mon_docteur_indien.jpg16 mai 2015

    Réalisateur: Simon Brook

    Ce film nous emmène dans le sud de l'Inde, sur les pas d’un duo surprenant et improbable : le professeur Thomas Tursz, célèbre cancérologue français et directeur de l’Institut Gustave-Roussy, à Villejuif, mû par le désir de confronter ses connaissances, y est entraîné par Nella Banfi, son ancienne patiente qui a soigné son cancer grâce à la médecine indienne. Cette histoire est celle d’une femme qui a vécu le parcours éprouvant de la médecine moderne, de la chirurgie, des traitements et du doute. Et qui a finalement choisi une voie différente, mais complémentaire de celle qu'on lui proposait, puis a vaincu la maladie. C’est une démarche étonnante et inattendue : celle d’un éminent docteur au sommet de ses connaissances, qui part à la découverte d’une médecine qui, apparemment diffère radicalement de la sienne.

    Ni donneur de leçons, ni prescripteur, Mon docteur indien est aussi l’histoire d’un métissage de cultures, d’une mondialisation positive, où des approches différentes se rencontrent pour mieux s’enrichir. Le film explore les ponts qui existent entre la médecine traditionnelle, la science et la médecine moderne, qui s’accordent à repositionner le patient au cœur du processus de guérison pour soigner la personne et non la maladie.

  • Picasso : "Inventaire d'une vie"

    Picasso : "Inventaire d'une vie"

    04_picasso.jpg11 avril 2015

    Réalisé par Hugues Nancy et Olivier Widmaier Picasso
    En collaboration avec le Pavillon d’Espagne

    Pablo Picasso, artiste espagnol, né à Malaga le 25 octobre 1881 et décédé le 8 avril 1973 à Mougins, enterré dans le parc du Château de Vauvenargues, Bouches du Rhône.

    Contemporain de Braque, le fondateur du cubisme.
    Les années 1901-1903 correspondent à sa période bleue, teinte dominante dans ses toiles, imprégnée par le suicide de son ami Carlos Casagemas, qui explique les thèmes de la mort, de la vieillesse et de la pauvreté.
    En 1904, il s’installe à paris, au Bateau-Lavoir. Rencontre de sa première femme : Fernande Olivier. Début de la période rose, avec des thèmes mélancoliques et dominés par les sentiments, références au monde du cirque.
    De 1906 à 1914, période cubiste avec Georges Braque. Les objets se retrouvent divisés et réduits en formes géométriques, souvent des carrés. Puis retour au figuratif avec des portraits familiaux.
    Dans les années 1920, il se rapproche du mouvement surréaliste, avec des corps difformes, disloqués, monstrueux.
    Puis en 1937, c’est la guerre civile en Espagne et le bombardement de Guernica. Il peint « Guernica » qui sera son œuvre la plus célèbre.
    En 1945, après la guerre, ses tableaux deviennent plus optimistes, plus gais, montrant la joie de vivre qu’il ressent alors.
    Il partira à l’âge de 91 ans en laissant des milliers d’œuvres derrière lui.

  • Il était une fois une fôret

    Il était une fois une fôret

    03_il_etait_une_fois.jpg28 mars 2015

    Film de LUC JACQUET

    Réalisateur de « La marche de l’empereur » et de « Le renard et l’enfant »

    Pour la première fois, une forêt tropicale va naitre sous vos yeux.
    De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants, de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux.

    Depuis des années, LUC JACQUET filme la nature, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste FRANCIS HALLE a donné naissance à ce film patrimonial sur les ultimes grandes forêts primaires des tropiques, au confluent de la transmission, de la poésie et de la magie visuelle.

    IL ETAIT UNE FORET offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel en parfait équilibre, ou chaque organisme, du plus petit au plus grand, connecté à tous les autres, joue un rôle essentiel.

  • La Kabbale et le langage des cellules

    La Kabbale et le langage des cellules

    02_la_kabbale_francais_anglais.jpg14 mars 2015

    « La Kabbale et le langage des cellules »

    Conférence filmée lors du congrès sur la physique quantique à Reims en novembre 2013

    Conférencier : Daniel Souffir
    (Energéticien Kabbaliste, conférencier, auteur du livre ABC de la Kabbale)

    « Un régal pour vos cellules, comme dans les agendas de Mère lorsqu’elle parle à ses cellules. »

    Longtemps décriée, déformée par des siècles d’ignorance et d’obscurantisme, la Kabbale connait aujourd’hui un regain d’intérêt sans précédent. Science millénaire et secrète, transmise autrefois de maître à disciples, de bouche à oreille, la Kabbale est avant toute chose, la science du RECEVOIR (en hébreu « KIBBEL » : recevoir et « KABBALAH » : reçu, accueil).

    Bien comprise, la Kabbale devient cette Science Sacrée qui permet d’expliquer l’univers tout en agissant sur lui. Elle représente ainsi, non seulement la synthèse des mondes physiques et métaphysiques, mais elle nous en fournit le mode d’emploi.

    Pendant 1 heure, Daniel Souffir, nous parle de nos cellules avec simplicité et intelligence, avec le cœur et rend ainsi ce domaine compliqué, abordable.
    Comment parler à nos cellules avec conscience ?

    « Ce qui est vrai pour Dieu est vrai pour nous. Ce qui est vrai pour Dieu et nous,
    est vrai pour nous et nos cellules. »

    « Nous sommes les enfants du Divin et nous sommes les cellules de Dieu.
    Nous sommes Dieu pour nos cellules et elles sont nos enfants. »

  • « Auroville, retour sur une Utopie » de 1968 à nos jours

    « Auroville, retour sur une Utopie » de 1968 à nos jours

    01b_retour_sur_une_utopie.jpg"01a_retour_sur_une_utopie.jpg"15 février et 24 février Auroville retour sur une utopie
    Un documentaire exceptionnel de J.P. Elkabbach et Nicole Avril tourné en 1972 par la télévision française Antenne 2.

    Mère était toujours dans son corps quand ce film a été tourné !

    25 février Auroville histoire d'une utopie
    Un film d'Hélène Risser tourné en 2008.
     

    Peu de journalistes occidentaux s'intéressent au projet d'Auroville dans les années 70; l'un d'eux, Jean-Pierre Elkabbach, viendra enquêter pour "Antenne 2" en 1972. Son reportage d'une durée de 118 minutes nous dévoile Auroville tel qu'il était alors: quelques maisons se profilant sur fond de désert rouge, des écoles comme Last school, la Pyramide ou les pôts de yaourt et bien sûr le Matrimandir à ses débuts. Il inclue également de précieux témoignages, notamment ceux de Roger Anger et Kireet Joshi mais aussi ceux d'Auroviliens comme Ruud, Ange, Jean P., Vincenzo, Rod H. et bien d'autres.

    Un documentaire unique à découvrir ou re-découvrir...

    A cette occasion, nous vous signalons la sortie du livre de Dominique Darr :
     « MATRIMANDIR, un hymne aux bâtisseurs du futur ».

2014

Cliquez sur les images

  • L'urgence de ralentir

    L'urgence de ralentir

    12_l_urgence_de_ralentir29 novembre 2014

    Documentaire français de Philippe Borrel

    Course suicidaire et inconsciente", selon Edgar Morin, l'accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l'épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales. Mais alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l'urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel est allé à la découverte de ces initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.

    Au Rajasthan, le Barefoot College fondé par Bunker Roy recrute des femmes de milieux ruraux pour les former à l'ingénierie solaire ; les villes de Romans-sur-Isère et de Bristol ont mis en place une monnaie locale pour résister à la toute-puissance des banques ; à Ithaca, au nord de New York, des coopératives font leur preuve pour relocaliser l'économie... À rebours du "train fou" du modèle dominant, ces alternatives citoyennes, qui rejoignent les analyses de philosophes, sociologues, économistes et scientifiques, pourraient bien être les pionnières du monde de demain. Autant de gestes qui remettent l’homme au cœur du système.

  • Le siècle Cartier Bresson

    Le siècle Cartier Bresson

    11_cartier_bresson15 novembre 2014

    Documentaire français de Pierre Assouline (ARTE France, 2012, durée : 53mn)

    Une traversée du XXe siècle en images, au son de la voix d’Henri Cartier-Bresson lui-même:

    « Les siècles c’est de la bêtise ; pour moi il y a le printemps, l’été, l’automne, l’hiver, les équinoxes, et puis le reste... »

    Henri Cartier-Bresson est connu dans le monde entier et est considéré comme l’un des pionniers du photojournalisme moderne. Au fil de ce récit autobiographique, le parcours personnel de Cartier-Bresson et la grande histoire s’entremêlent. Celui qui n’est devenu photographe professionnel qu’à l’âge de 38 ans évoque ses premiers voyages en Afrique, ses trois années comme prisonnier de guerre en Allemagne. Se destinant d’abord à la peinture, il raconte sa découverte de la photographie. Le célèbre photographe a été un témoin privilégié des grands événements qui ont marqué son époque : Guerre civile espagnole, libération de Paris, naissance de la République populaire de Chine, Mai-68 … Pierre Assouline retrace le destin hors du commun de celui pour qui « l’objectif n’est qu’un prolongement de l’œil ».

  • On a retrouvé la mémoire de l'eau (en anglais)

    On a retrouvé la mémoire de l'eau (en anglais)

    10_la_memoire_de_l_eau_anglais4 octobre 2014

    « On a retrouvé la mémoire de l’eau » sous-titré en anglais

    Réalisateurs Christian Manil et Laurent Lichtenstein

    Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale...

    A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches. Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle ». Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

  • Le peuple invisible

    Le peuple invisible

    09_le_peuple_invisible18 octobre 2014

    Un film/documentaire EXCEPTIONNEL (Français : 93 mn)

    Réalisé par Richard Desjardins et Robert Monderie

    Avec la présence de 2 québécois : Monique Patenaude et Olivier Loyer.

    Richard Desjardins n’est pas seulement un éveilleur de consciences par ses chansons, il l’est aussi par les images. Sa croisade contre la dilapidation de nos forêts, le documentaire L’erreur boréale, fait encore des vagues, 12 ans plus tard.

    Le tournage de ce film-choc, en collaboration avec son ami et complice Robert Monderie, lui a fait découvrir, à l’époque, une autre réalité méconnue, celle du sort misérable du peuple algonquin, ces 9000 habitants laissés à eux-mêmes, refoulés sur des territoires qui rapetissent comme peau de chagrin, dans des conditions dignes du tiers-monde.

    Personne pour les voir, personne pour s’en préoccuper, ils forment le peuple invisible. Desjardins lui-même, avant de tourner son documentaire, avoue qu’il ne savait rien d’eux, même s’ils partageaient le même coin de pays, l’Abitibi-Témiscamingue.

    Desjardins et Monderie ont accompli un immense travail de défrichage. Leur thèse (parfois un peu trop didactique) est appuyée par des images et photos d’archives, des documents historiques, des dates, des noms, des faits, seulement des faits.

  • La Kabbale et le langage des cellules

    La Kabbale et le langage des cellules

    03 le plus beau pays du monde20 septembre 2014

    « La Kabbale et le langage des cellules »

    Conférence filmée lors du congrès sur la physique quantique à Reims en novembre 2013

    Conférencier : Daniel Souffir
    (Energéticien Kabbaliste, conférencier, auteur du livre ABC de la Kabbale)

    « Un régal pour vos cellules, comme dans les agendas de Mère lorsqu’elle parle à ses cellules. »

    Longtemps décriée, déformée par des siècles d’ignorance et d’obscurantisme, la Kabbale connait aujourd’hui un regain d’intérêt sans précédent. Science millénaire et secrète, transmise autrefois de maître à disciples, de bouche à oreille, la Kabbale est avant toute chose, la science du RECEVOIR (en hébreu « KIBBEL » : recevoir et « KABBALAH » : reçu, accueil).

    Bien comprise, la Kabbale devient cette Science Sacrée qui permet d’expliquer l’univers tout en agissant sur lui. Elle représente ainsi, non seulement la synthèse des mondes physiques et métaphysiques, mais elle nous en fournit le mode d’emploi.

    Pendant 1 heure, Daniel Souffir, nous parle de nos cellules avec simplicité et intelligence, avec le cœur et rend ainsi ce domaine compliqué, abordable.
    Comment parler à nos cellules avec conscience ?

    « Ce qui est vrai pour Dieu est vrai pour nous. Ce qui est vrai pour Dieu et nous,
    est vrai pour nous et nos cellules. »

    « Nous sommes les enfants du Divin et nous sommes les cellules de Dieu.
    Nous sommes Dieu pour nos cellules et elles sont nos enfants. »

  • Le sable, enquête sur une disparition

    Le sable, enquête sur une disparition

    03 le plus beau pays du monde6 septembre 2014

    « Le sable, enquête sur une disparition »

    Réalisateur : Denis Delestrac
    Diffusé sur Arte en 2014

    De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï, Tanger ou les Maldives, cette passionnante enquête en forme de thriller dévoile une urgence planétaire : la menace qui pèse sur le sable, ressource vitale dont le pillage s'accélère.

    On le trouve dans le béton, qui alimente, au rythme de deux tonnes par an et par être humain, un boom immobilier ininterrompu. Mais aussi dans les puces électroniques, le papier, le plastique, les peintures, les détergents, les cosmétiques… Ce sable que nous aimons fouler du pied ou laisser filer entre nos doigts s’est glissé à notre insu dans tous les interstices de notre quotidien. L’industrie le consomme en quantités croissantes, plus encore que le pétrole. Peut-être parce que, contrairement à l’or noir, cette matière première perçue comme inépuisable est restée à ce jour pratiquement gratuite. Alors que le sable des déserts est impropre à la construction, les groupes du bâtiment ont longtemps exploité les rivières et les carrières. Puis ils se sont tournés vers la mer, provoquant ce qui est en train de devenir une véritable bombe écologique.

    Car le sable joue un rôle essentiel dans la protection des côtes et l’équilibre des écosystèmes marins. Les conséquences de cette surexploitation apparaissent peu à peu au grand jour. Petit à petit, les appétits économiques ont grignoté au moins 75 % des plages du monde, et englouti des îles entières, en Indonésie et aux Maldives, tandis que Singapour ou Dubaï ne cessaient d’étendre leur territoire en important, parfois frauduleusement, du sable. Disparition des poissons, impact aggravé de l’érosion et des tempêtes, bords de mer devenus lunaires … : face aux timides régulations adoptées pour tenter de limiter le pillage, la « ruée vers le sable » s’est en réalité accélérée, sous l’égide de grandes entreprises multinationales et de mafias locales.

  • Luc Montagnier. On a retrouvé la mémoire de l'eau

    Luc Montagnier. On a retrouvé la mémoire de l'eau

    03 le plus beau pays du monde14 août 2014

    « On a retrouvé la mémoire de l’eau »

    Documentaire français, diffusé sur France 5 en 2014
    Réalisateurs Christian Manil et Laurent Lichtenstein

    Le Pr. Luc Montagnier, sur les traces de Jacques Benveniste

    Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale...

    A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées. Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches. Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle ». Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

  • Autour du Fleuve

    Autour du Fleuve

    10 mai 2014
    05 autour du fleuve

    Documentaire réalisé par Arnaud Mandagaran

    Arnaud Mandagaran remonte "Le Fleuve", odyssée de cinéma à laquelle Jean Renoir s’est consacré de 1946 à 1951. À Hollywood ou Calcutta, il retrouve ceux qui ont contribué à l’élaboration du film, techniciens et amis, mais aussi Kenneth McEldowney, le producteur-fleuriste. À leurs témoignages s’ajoutent de nombreuses archives (photographies et bandes d’actualités) et extraits du long métrage. Exhaustif et passionnant.

    "Le Fleuve" marque un tournant dans la carrière de Jean Renoir. Après neuf années de frustrations hollywoodiennes, le cinéaste recouvre son indépendance, bien que bridé encore par les difficultés matérielles et les approximations de son producteur.

    Ce tournage lui permet de travailler à nouveau avec ses collaborateurs d’avant-guerre, selon les principes qui lui sont chers : décors naturels et son synchrone. C’est en revanche son premier film en couleurs. Cette nouvelle contrainte entraîne l’abandon du plan-séquence, mais est à l’origine de l’impact documentaire du "Fleuve".

    Arnaud Mandagaran n’oublie rien de ces secrets de fabrication ; il dévoile surtout la profonde relation que Renoir, passionné par cette culture qui lui offre de nouvelles ressources créatrices, tisse avec l’Inde et les Indiens. La présence de Satyajit Ray sur le tournage rappelle aussi ce que Renoir, en retour, a offert à toute une génération de cinéastes désireux de filmer en dehors des fastes bollywoodiens.

  • Anpu Paravaï

    Anpu Paravaï

    04 anpu paravai25 février 2014

    Anpu Paravaï

    « L’extraordinaire voyage de la Caravane amoureuse en Inde »
    Projeté en présence du réalisateur : François Verlet

    Le commandant Cousteau partait en expédition avec la Calypso explorer les océans pour en montrer la beauté. La Caravane amoureuse elle, part en expédition avec des bus pour explorer les profondeurs humaines et mettre à l’honneur par le film documentaire les femmes et les hommes qui s’engagent pour que notre monde aille vers davantage de paix, de solidarité et de conscience environnementale.

    Pendant six semaines soixante-dix amoureuses et amoureux du genre humain ont traversé l’Inde du Sud pour donner une série de concerts avec le pianiste Marc Vella. Ce voyage de 6000 kilomètres a mené la Caravane amoureuse dans des lieux porteurs d’alternatives répondant à des situations quelquefois difficiles : centres écologiques, écoles Krishnamurti, quartiers pauvres, refuges pour enfants des rues...

    De magnifiques rencontres ont eu lieu. Elles ont permis de découvrir la beauté du peuple indien, son accueil, sa spiritualité omniprésente, sa formidable vitalité, ses contradictions et ses faiblesses, son humanité.

    L’aventure de la Caravane amoureuse fut aussi l’aventure humaine des caravaniers dans un périple éprouvant où la chaleur, la promiscuité, le choc culturel demanderont à chacun de donner le meilleur de lui-même pour garantir la réussite de l’entreprise commune.

    Ce film riche en couleurs, en émotions, en réflexions est avant tout l’accomplissement d’un extraordinaire projet humaniste, porteur de sens et d’espérance pour tous.

    Pour se procurer le DVD : f.verlet@gmail.com

    Cliquer pour lire une présentation du film (en français)
    Click to get an introduction to the movie (english version)

  • Le plus beau pays du monde

    Le plus beau pays du monde

    03 le plus beau pays du monde22 février 2014

    « Le Plus Beau Pays du Monde »

    Réalisateur, producteur : Frédéric Fougea
    Directeur scientifique du film : Robert Barbault

    Des cimes des plus hautes montagnes jusqu’aux rives de nos océans, en passant par les marais, les gorges, les plaines et les fonds sous-marins, le film révèle les secrets et les destins étonnants de ce monde sauvage qui nous entoure.

    On y rencontre des animaux rares. Des seigneurs comme l’ours, les loups, les sangliers ou les cerfs… Mais aussi de drôles de bestioles aux mœurs étonnantes, oiseaux papillons, blaireaux, loutres, tortues cistudes ou encore des oiseaux majestueux comme les oies cendrées, les balbuzards, les aigles ou les vautours …

    Ces animaux nous racontent les aventures qui font leur vie, leurs conflits et leurs amours, leurs prouesses et leurs faiblesses, leurs efforts immenses pour élever leurs petits et pour continuer à peupler notre pays. Mais ces voisins méconnus ne vivent pas dans un autre monde. Ils sont là, tout proches de nous, au contact des hommes et des femmes qui les protègent, les soignent et font alliance avec eux. Le film leur rend également hommage, eux qui travaillent, vivent, rêvent dans le plus grand respect de ce fragile équilibre, au cœur de la nature.

    Film évènement par l’ambition des moyens mis en œuvre,« Le Plus Beau Pays du Monde » a aussi été imaginé et conçu comme un véritable cadeau offert aux téléspectateurs. Ceux-ci ne s’y sont pas trompés puisque plus de 7 millions de français ont vu le film, offrant à France 2 sa meilleure audience de l’année 2013, et qu’ils l’ont élu comme leur programme préféré de l’année.

    Notre maxime :

    « Dans la nature, la moitié du temps est consacrée à l’affrontement, la compétition, la prédation, mais on oublie trop souvent que l’autre moitié du temps permet l’entraide, la solidarité et la coopération. »

    Robert Barbault - Directeur scientifique du film

    Principes clés :
    Notre nature racontée avec optimisme, montrée dans sa beauté sa proximité et sa diversité.
    De belles histoires de nos voisins animaux fondées sur des observations scientifiques.
    Une vision positive des interactions entre les être vivants : l’entraide, le partage, les échanges etc.
    Des humains en relation intense avec notre faune.
    Des images sublimes, filmées avec des moyens exceptionnels.
    Une grande proximité avec les personnages animaux et humains.
    Des paysages où cohabitent la nature et notre histoire.
    Des révélations sur le monde qui nous entoure, juste à côté de chez nous…

    Ce film en quelques chiffres…
    3 années de développement 7 mois de repérages.
    Plus de 130 jours de tournage 350 heures de rushes tournés
    7 coréalisateurs parmi la jeune garde des cinéastes animaliers français.
    30 opérateurs de prises de vues.
    Près de 50 scientifiques consultés.
    Une dizaine d’espèces imprégnées pour filmer au plus près des animaux sans les déranger dans leur cadre de vie nature.

    Lien vers le site de Boréales : http://www.boreales.com

  • Les semences prennent le maquis

    Les semences prennent le maquis

    02 les semencesMercredi 29 janvier 2014

    Présentation de 2 films en présence de:

    Mahamadou Souleye, directeur du centre de production de semences agro-écologiques du CAPROSET au nord Mali.

    Marie Gabeloux, coordinatrice solidarité internationale des programmes à Terre & humanisme.

    Erik Jansegers, coordinateur du Mas de Beaulieu en Ardèche.

    Fanny Canette chargée de mission agro-écologie.

    "L’agroécologie est pour nous bien plus qu’une simple alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde du respect de la vie et replace l’être humain dans sa responsabilité à l’égard du vivant." Pierre Rabhi

     

    1er film: Les semences prennent le maquis (27 mn)

    Documentaire, français. Co-production : Terre & Humanisme/BEDE
    Réalisé par Nathanaël Coste et Marie Gabeloux avec la contribution d’Anne Berson.

    En Afrique de l’Ouest comme ailleurs, des semences hybrides et OGM gourmandes en intrants chimiques sont commercialisées et remplacent peu à peu les semences locales. Ces changements de pratique menacent l’autonomie alimentaire des populations. Des associations agro-écologistes françaises et africaines se mobilisent pour conserver les semences paysannes. Ce film suit également une rencontre militante de paysans venus de toute l’Afrique de l’Ouest pour se former aux techniques de production de semences maraîchères. Il donne la parole à des agro-écologistes africains qui prennent conscience des enjeux autour de l’autonomie semencière et s’engagent pour défendre leur droit à l’alimentation.

    2ème film : « Entretien de Pierre Rabhi » (15 mn)

    Réalisé par Marie Gabeloux, Nathanaël Coste et Terre & Humanisme.

    Pierre Rabhi, expert international pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la désertification propose l’agroécologie comme solution au problème de la faim ; dans cet entretien réalisé au Maroc, il nous confie sa vision sur la place des semences locales, à la base de la vie et de l’agro-écologie.

  • Médecine du sens : Comprendre pour guérir

    Médecine du sens : Comprendre pour guérir

    01 guerir pour comprendreMercredi 22 janvier 2014

    Dr Olivier Soulier

    Médecine du sens : Comprendre pour guérir

    Médecin homéopathe et acupuncteur, Conférencier international, écrivain et chercheur

    Réalisateur : Jean-Yves Bilien

    Olivier SOULIER est à l’origine en France, depuis plus de 25 ans, du mouvement sur la compréhension du sens des maladies et des événements de notre existence. Depuis, il ne cesse de développer cette analyse dans une vision symbolique plus large, qu’il applique à des domaines variés comme les microbes, les hormones, l’embryologie, les dents, les désirs alimentaires, les maladies et de tout ce qui fait le quotidien de notre vie.

    Il enseigne et donne sa première conférence “ A quoi servent les maladies “ dès 1988. Son travail, son intuition, ses compétences lui permettent de découvrir de nombreux nouveaux codes. La spécificité d’Olivier SOULIER est d’aller dans l’infiniment petit, de déchiffrer l’embryologie comme un livre nous révélant l’essence de l’infiniment grand. Cette lecture originale permet d’accéder aux clés de compréhension des codes biologiques et symboliques. Enseignée avec le cœur, cette connaissance donne accès aux bases physiques et psychiques de l’être humain, pour approcher le sens de la maladie, le sens de la vie. Elle peut devenir source de guérison.

    Les notions médicales que propose Olivier SOULIER s’inscrivent à la fois dans une réalité scientifique et spirituelle.

    Sa vision reste très concrète et continue à s’enrichir. Il utilise une vision ouverte de la médecine et s’appuie en même temps sur de solides bases psychologiques et scientifiques. Il sait rendre ces aspects facilement abordables pour tous, par l’utilisation d’exemples et de formes imagées simples.

    Il partage ici son histoire, sa vision du monde et sa philosophie de la vie.

    http://www.jeanyvesbilien.com

    Votre temps est limité.

    Ne le gâchez pas en menant une vie qui n’est pas la vôtre ;
    Ne soyez pas prisonnier de la pensée d’autrui ;
    Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure ;
    Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition ;
    L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir.
    Le reste est secondaire.

2013

Cliquez sur les images

  • Solutions locales pour un désordre globale

    Solutions locales pour un désordre globale

    georges resized Samedi 14 décembre 2013

    Film documentaire de Coline Serreau (diffusé en 2011).

     

    Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de trois ans, à la rencontre de femmes et d’hommes de terrain qui expérimentent un peu partout, avec succès, de nouveaux systèmes de production agricole, réparent les dégâts environnementaux, et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pour tous.

    En Inde, Auroville, le Jardin Botanique, Pierre Rabhi, Kokopelli, Lydia et Claude Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, M.Antoniets en Ukraine… Tour à tour, drôles et émouvants, combattifs et inspirés, ils sont ces résistants, ces amoureux de la terre, dont le documentaire de Coline Serreau porte la voix.

  • La Naturopathie

    La Naturopathie

    georges resizedSamedi 23 novembre 2013
    Réalisateur: Jean- Yves Bilien

    Sur les traces de Pierre-Valentin Machesseau

     

    Du Latin NATURA et du grec PATHOS, naturopathie veut dire « le mal étudié en fonction de la nature ». La naturopathie est basée sur une triple hygiène de vie (Alimentaire, musculaire et psychique) conforme à la physiologie humaine.

    La santé résulte donc, non d’une médication locale et superficielle, si brillante soit elle, mais d’une réforme de vie, profonde et générale. Le but étant de favoriser l’auto-guérison en plaçant le patient dans un milieu spécifique.

    Le rôle de la Naturopathie n’est donc pas de guérir mais d’aider l’organisme à maintenir son équilibre et stimuler ses capacités, à se guérir par lui-même, en utilisant des moyens naturels.

    Le professeur Marchesseau aborda durant sa vie des thèmes aussi divers que : la réincarnation, l’aura, la pensée qui guérit, le darwinisme, la sexologie, la dépression, l’astrologie médicale, la force vitale… Enfin une liste de 80 ouvrages, qui représente à l’heure actuelle la bible de la naturopathie originelle.

    C’est en 1935 que Pierre Valentin Marchesseau réalise une vaste synthèse de plusieurs mouvements isolés d’Europe et d’outre Atlantique. Considéré comme le père de la naturopathie moderne, c’est en 1992 que P.V. Marchesseau, avec l’accord de Colette Marchesseau, propose à Chantal et Philippe Dargère de reprendre son école ainsi que tous ses travaux.

    www.jeanyvesbilien.com

  • Hommage à Albert Camus

    Hommage à Albert Camus

    Samedi 26 octobre 2013

    affichecamus resizedRéalisateurs: Jean Daniel et Joël Calmettes
    Avec les voix de Michel Bouquet et Jean-Louis Trintignant
    Entretiens : Germaine Tillion (ethnologue, résistante), Jean Daniel (journaliste et auteur), Catherine Camus (sa fille)

    Cette année, en novembre, il aurait 100 ans !

    Pourquoi un film sur Camus ?

    Parce que j’ai voulu faire partager ma vision personnelle d’un homme dont j’ai été le proche et l’ami. On savait que Camus était tuberculeux mais on n’avait peu souligné que cette maladie avait sans cesse nourri sa pensée et infléchi son comportement.

    On savait que Camus, né pauvre, après avoir été sensible à la misère des Algériens, avait été hostile à l’indépendance mais on a peu souligné que, dès 1945, il a déclaré que l’Algérie française était morte. On savait que Camus aimait le rire, la mer, les femmes, le soleil et le bonheur mais on négligeait qu’il a sérieusement pensé à se suicider… On savait que dans la célèbre polémique avec Sartre, il avait été solidaire tout en ayant raison contre son génial adversaire. Mais savait-on que deux futurs prix Nobel, Octavio Paz et Czeslaw Milosz l’avaient soutenu ?

    C’est la réunion de tous ces accents nouveaux qui donne peut-être à cette vision de Camus son pathétique et qui justifie son titre de « Tragédie du bonheur ».Jean Daniel

    Un portrait d’un écorché vif qui se clôt par la citation de René Char : « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil »... Le Monde


    Article écrit par Jean-Paul Sartre à la mort de Camus, publié le 7 janvier 1960 dans « France Observateur ».

    C’est un magnifique hommage à Albert Camus (1913-1960) avec qui Sartre s'était brouillé en 1952 : il ne lui avait pas pardonné L'Homme révolté qui dénonçait le totalitarisme, à l'est mais aussi dans l'Histoire ; notamment, l'épisode de la Terreur sous la Révolution.

    (…)Nous étions brouillés, lui et moi: une brouille, ce n'est rien - dût-on ne jamais se revoir -, tout juste une autre manière de vivre ensemble et sans se perdre de vue dans le petit monde étroit qui nous est donné. Cela ne m'empêchait pas de penser à lui, sentir son regard sur la page du livre, sur le journal qu'il lisait et de me dire: «Qu'en dit-il? Qu'en dit-il EN CE MOMENT?»

    Son silence que, selon les événements et mon humeur, je jugeais parfois trop prudent et parfois douloureux, c'était une qualité de chaque journée, comme la chaleur ou la lumière, mais humaine. On vivait avec ou contre sa pensée, telle que nous la révélaient ses livres - «la Chute», surtout, le plus beau peut-être et le moins compris - mais toujours à travers elle. C'était une aventure singulière de notre culture, un mouvement dont on essayait de deviner les phases et le terme final.

    Il représentait en ce siècle, et contre l'Histoire, l'héritier actuel de cette longue lignée de moralistes dont les œuvres constituent peut-être ce qu'il y a de plus original dans les lettres françaises. Son humanisme têtu, étroit et pur, austère et sensuel, livrait un combat douloureux contre les événements massifs et difformes de ce temps. Mais, inversement, par l'opiniâtreté de ses refus, il réaffirmait, au coeur de notre époque, contre les machiavéliens, contre le veau d'or du réalisme, l'existence du fait moral.

    Il était pour ainsi dire cette inébranlable affirmation. Pour peu qu'on lût ou qu'on réfléchît, on se heurtait aux valeurs humaines qu'il gardait dans son poing serré: il mettait l'acte politique en question. Il fallait le tourner ou le combattre: indispensable en un mot, à cette tension qui fait la vie de l'esprit. Son silence même, ces dernières années, avait un aspect positif: ce cartésien de l'absurde refusait de quitter le sûr terrain de la moralité et de s'engager dans les chemins incertains de la pratique. Nous le devinions et nous devinions aussi les conflits qu'il taisait: car la morale, à la prendre seule, exige à la fois la révolte et la condamne.

    Nous attendions, il fallait attendre, il fallait savoir: quoi qu'il eût pu faire ou décider par la suite, Camus n'eût jamais cessé d'être une des forces principales de notre champ culturel, ni de représenter à sa manière l'histoire de la France et de ce siècle. Mais nous eussions su peut-être et compris son itinéraire. Il avait tout fait - toute une oeuvre - et, comme toujours, tout restait à faire. Il le disait: «Mon oeuvre est devant moi.» C'est fini. Le scandale particulier de cette mort, c'est l'abolition de l'ordre des hommes par l'inhumain.[...] Rarement, les caractères d'une oeuvre et les conditions du moment historique ont exigé si clairement qu'un écrivain vive.

    L'accident qui a tué Camus, je l'appelle scandale parce qu'il fait paraître au cœur du monde humain l'absurdité de nos exigences les plus profondes. Camus, à 20 ans, brusquement frappé d'un mal qui bouleversait sa vie, a découvert l'absurde, imbécile négation de l'homme. Il s'y est fait, il a pensé son insupportable condition, il s'est tiré d'affaire. Et l'on croirait pourtant que ses premières œuvres seules disent la vérité de sa vie, puisque ce malade guéri est écrasé par une mort imprévisible et venue d'ailleurs. L'absurde, ce serait cette question que nul ne lui pose plus, qu'il ne pose plus à personne, ce silence qui n'est même plus un silence, qui n'est absolument plus rien.

    Je ne le crois pas. Dès qu'il se manifeste, l'humain devient partie de l'humain. Toute vie arrêtée même celle d'un homme si jeune -, c'est à la fois un disque qu'on casse et une vie complète. Pour tous ceux qui l'ont aimé, il y a dans cette mort une absurdité insupportable. Mais il faudra apprendre à voir cette oeuvre mutilée comme une oeuvre totale.

    Dans la mesure même où l'humanisme de Camus contient une attitude humaine envers la mort qui devait le surprendre, dans la mesure où sa recherche orgueilleuse et pure du bonheur impliquait et réclamait la nécessité inhumaine de mourir, nous reconnaîtrons dans cette oeuvre et dans la vie qui n'en est pas séparable la tentative pure et victorieuse d'un homme pour reconquérir chaque instant de son existence sur sa mort future.

    Jean-Paul Sartre

  • « Gasland », Gaz de schiste

    « Gasland », Gaz de schiste

    Samedi 12 octobre 2013

    gasland resizedUn film incroyable de Josh Fox (V/O), sous-titres en français

    Les plus importantes extractions de gisement de gaz naturel ou gaz de schiste sont en ce moment entreprises à travers les États-Unis avec pour enjeu une indépendance énergétique croissante.

    Un matin, Josh Fox cinéaste, reçoit une lettre l’invitant à louer ses terres contre 100 000$ pour y effectuer un forage par hydro fracturation : il décide alors de partir enquêter dans des endroits où l’exploitation dure depuis une décennie, pour constater son impact sur le plus long terme.Du Colorado en passant par le Wyoming, l’Utah ou encore le Texas, il part à la rencontre des résidents pour en recueillir les récits, interroger des scientifiques, et des représentants de l’industrie gazière.

    Il met en lumière une catastrophe écologique sans précédent : contamination de l’air, problèmes de santé chroniques, animaux morts, ou encore l’eau du robinet qui s’enflamme ... Un film à voir de toute urgence alors que l’Europe s’apprête à exploiter les premiers gisements.

  • Fabienne Verdier, artiste-peintre

    Fabienne Verdier, artiste-peintre

    Mardi 3 septembre 2013

    fabienneverdierPeindre l'instant

    Film documentaire de Mark Kidelavec la participation de France télévision et CNC 2012.

    Réputée pour son apprentissage de dix ans en Chine auprès de grands lettrés chinois conté dans Passagère du Silence, et entrée depuis dans de nombreuses collections internationales majeures, Fabienne Verdier a développé une forme de peinture qui est éminemment personnelle, intérieure et spirituelle.

    Elle est le résultat d'une immense liberté créative et le fruit d'une longue ascèse préparatoire. En s'appuyant sur une technique ancestrale pour mieux s'en affranchir, Fabienne Verdier donne à voir une succession de flux inspirés. La peinture de Fabienne Verdier prolonge les expériences des peintres abstraits américains (Tobey, Kline, Still, Pollock ou de Kooning) et poursuit les travaux des artistes ayant exploré la ligne comme Matisse, Michaux ou Degottex.

    Il émane de chacune de ses œuvres un subtil équilibre et la forme est spontanée et expansive. Composé de couches et de sous couches, chaque fond de toile est travaillé longuement évoquant ainsi l'immensité du vide. Les grandes fresques de Fabienne Verdier nous plongent dans l'alchimie de la peinture et nous font vivre une expérience métaphysique.

    Je me bats pour tenter de réinventer un geste pictural qui, dans une radicalité nouvelle, puisse offrir le fruit d'une expérience intérieure. Avec le pinceau pour compagnon, le flux de la matière devient paysage, la toile devient cartographie physique, sorte de géographie de l'esprit qui nous amène à percevoir l'ossature du monde. Fabienne Verdier.

    Sites sur Fabienne Verdier :

  • « Auroville, retour sur une Utopie » de 1968 à nos jours

    « Auroville, retour sur une Utopie » de 1968 à nos jours

    Jeudi 15 août 2013
    retour_utopie.jpg

    Un documentaire exceptionnel de J.P. Elkabbach et Nicole Avril tourné en 1972 par la télévision française Antenne 2.

    Mère était toujours dans son corps quand ce film a été tourné !

    Peu de journalistes occidentaux s'intéressent au projet d'Auroville dans les années 70; l'un d'eux, Jean-Pierre Elkabbach, viendra enquêter pour "Antenne 2" en 1972. Son reportage d'une durée de 118 minutes nous dévoile Auroville tel qu'il était alors: quelques maisons se profilant sur fond de désert rouge, des écoles comme Last school, la Pyramide ou les pôts de yaourt et bien sûr le Matrimandir à ses débuts. Il inclue également de précieux témoignages, notamment ceux de Roger Anger et Kireet Joshi mais aussi ceux d'Auroviliens comme Ruud, Ange, Jean P., Vincenzo, Rod H. et bien d'autres.

    Un documentaire unique à découvrir ou re-découvrir...

  • « Auroville, histoire d’une Utopie

    « Auroville, histoire d’une Utopie »

    Jeudi 22 août 2013
    utopie22aoutUn documentaire d’Hélène Risser tourné en 2008 - Production Public Sénat

    Après le 1er film d’Elkabbach en 1972, la télévision française, « Public Sénat » est revenu à Auroville en 2008, 35 ans après pour voir ce qu’étaient devenu ces « pionniers » filmés en 1972.

    Comment ont t’ils évolués ? Sont t’ils toujours à Auroville ? Que sont devenus les concepts de base d’Auroville, cette utopie, ce laboratoire ?

    Ce film a été présenté en septembre 2008 à Auroville.

    Merci à Sophie et Amy de l’avoir traduit en anglais et à Gabrielle pour le sous-titrage avec le soutien du Pavillon de France.

    Merci à Sophie et Amy de l’avoir traduit en anglais et à Gabrielle pour le sous-titrage avec le soutien du Pavillon de France.

  • Pierre Rabhi, Au nom de la Terre

    Pierre Rabhi, Au nom de la Terre

    Jeudi 1er Août 2013

    aunomdelaterre resizedRéalisé par Marie-Dominique Dhelsing

    Pierre Rabhi est un paysan, un écrivain et un penseur français d’origine algérienne. Initiateur, entre autres, de Colibris, Mouvement pour la Terre et l’Humanisme et d'Oasis en tous lieux, il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

    Le film explore la pensée de ce précurseur et sa mise en œuvre, à travers des rencontres et des expériences concrètes.

    "Le temps des consciences éclairées, déterminées, agissantes et tranquilles est venu".
    Pierre Rabhi

    Pierre Rabhi reprenant la citation des indiens Cree :

    « Seulement après que le dernier arbre aura été coupé,
    Que la dernière rivière aura été empoisonnée,
    Que le dernier poisson aura été capturé,
    Alors seulement vous découvrirez
    Que l’argent ne se mange pas. »

  • « Merci Georges

    « Merci Georges »

    Mardi 23 avril 2013

    georges resizedProjection d’une interview de Georges Van Vrekhem, réalisée le 4 avril 2009 à Auroville.

    Georges est Belge et Flamand; il est poète, journaliste, dramaturge, directeur de théâtre, il fréquente les cafés où les intellectuels et les artistes se réunissent, lit à profusion en néerlandais, allemand, français, anglais, il est connu de tous à Gent et récompensé par un prix de littérature. Un certain soir, vers la fin des années 60, il repère un livre qu’il se promet d’aller acheter le lendemain: il découvre alors Sri Aurobindo à travers « L’aventure de la conscience » de Satprem.

    Après 8 ans passés à l’Ashram de Sri Aurobindo, il déménage à Auroville en 1978 où il s’installe à Aspiration dans une hutte en kit et commence à enseigner à l’école de «Last School». Il traduit des livres de Satprem, mais surtout il se met à écrire en néerlandais tout d’abord, puis en anglais et en français.
    Curieusement son travail d’auteur aura moins de rayonnement à Auroville, où il vit, qu’à l’étranger où il est souvent appelé à faire des conférences, et où ses ouvrages sont traduits en italien, en espagnol, en russe …

    Pourtant même si Georges est discret, son amitié et sa foi dans Auroville sont « indomptables ». En 2011 il fait une série de causeries à Savitri Bhavan qui seront éditées en livre sous le titre « Preparing for the Miraculous ». C’est un cadeau pour Auroville; ses exposés mobilisent l’imagination fougueuse et subtile qu’il a si savamment cultivée en tant qu’homme de théâtre ; il y construit des ponts entre le travail accompli par Mère et Sri Aurobindo et les découvertes de notre époque. Il nous donne à mieux voir comment Auroville participe à un vaste mouvement qui prépare nos vies au miraculeux.

    « Merci Georges » est une interview réalisée en 2009 à Auroville par François Gautier et Rakhal; on y retrouve un frère, un ami plein de délicatesse, un narrateur truculent et fin qui égrène ses souvenirs. Il y brûle d’un feu qui nous réchauffe en profondeur.

    Biographie de Georges

  • Guérisons, miracles, mystères et Jean de Dieu

    Guérisons, miracles, mystères et Jean de Dieu

    En anglais: jeudi 11 avril 2013
    En français: samedi 13 avril 2013

    affiche film healingDocumentaire de David Unterberg et Harald Wiesleitner

    Soyez témoins des capacités extraordinaires de Jean de Dieu, l’un des plus respectés et puissant guérisseur dans le monde aujourd’hui. Ce documentaire primé vous invite à des voyages physiques et émotionnels qui vous emmènent au-delà de la compréhension médicale ordinaire et répond aux questions fondamentales à propos de la vie, de la foi et de nos interactions avec le monde spirituel.

    Jean de Dieu lui-même affirme que ce n’est pas lui qui guérit mais Dieu qui, dans son infinie bonté, permet aux entités qui l’assistent d’apporter guérison et consolation à ses frères et sœurs. Ce qui se passe ici pose la question du soin et de la guérison au-delà du cadre physique ordinaire de la vie et suppose d’accepter une autre dimension : la dimension spirituelle. Ici au Brésil où la spiritualité est intégrée depuis longtemps à la vie quotidienne, les puissances conjuguées de la terre, avec ses cristaux de quartz en sous-sol, et de l’esprit, grâce à la présence des entités, favorisent la guérison et permettent de développer les dons de vie. Ici, se mettent en place les principes de la médecine du futur !

  • Planète Océan

    Planète Océan

    Mercredi 27 mars 2013 et Jeudi 28 mars 2013AFFICHE planete oceanFilm réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot

    Ce film a été présenté en juin 2012 lors de la conférence de Rio
    Peut-on imaginer un film qui changerait le regard des hommes sur l’océan? Peut-on raconter simplement et à tous le plus grand mystère naturel de notre planète? Peut-on enfin aider nos enfants à croire à un monde de demain meilleur et durable?

    C’est le triple défi de cette nouvelle aventure cinématographique signée Yann Arthus-Bertrand dont le rédacteur en chef est Michael Pitiot, qui entraîne dans son sillage les missions scientifiques de TARA, un pool unique de chercheurs, océanographes et biologistes de plusieurs pays.
    Grâce à une photographie époustouflante, ce film nous emmène dans un voyage magnifique et inédit au cœur des régions les plus mal connues de notre planète.

    Ce film raconte les plus merveilleuses comme les plus terrifiantes expériences humaines de notre temps. Tourné aux quatre coins d’une géographie extrême, il raconte l’odyssée moderne des hommes à la découverte de leur planète bleue.

    Ce film se veut aussi un plaidoyer pour le respect du monde dans lequel nous vivons. Il est au service d’une grande cause universelle qui sera défendue au prochain sommet de la Terre, à Rio, en 2012.

  • Qui guérit ?

    Qui guérit ?

    Mardi 19 mars 2013

    film-jean-de-dieuDocumentaire de Fanchon Pradalier et Hubert Roy - proposé par la Casa de Dom Inacio (Version française)

    Jean de Dieu lui-même affirme que ce n’est pas lui qui guérit mais Dieu qui, dans son infinie bonté, permet aux entités qui l’assistent d’apporter guérison et consolation à ses frères et sœurs. Les personnes qui viennent à Abadiânia (y compris des médecins et des professionnels de la santé) souffrent de maux que la médecine officielle occidentale ne sait pas guérir ou considère de manière secondaire.

    Maladies physiques lourdes, comme le cancer, la sclérose en plaque, les paralysies de toutes sortes; maladies psychiques comme la dépression, le stress, le mal-être, le manque d’estime de soi et de goût de vivre.

    Ce qui se passe ici pose la question du soin et de la guérison au-delà du cadre physique ordinaire de la vie et suppose d’accepter une autre dimension : la dimension spirituelle. Ici au Brésil où la spiritualité est intégrée depuis longtemps à la vie quotidienne, les puissances conjuguées de la terre, avec ses cristaux de quartz en sous-sol, et de l’esprit, grâce à la présence des entités, favorisent la guérison et permettent de développer les dons de vie. Ici, se mettent en place les principes de la médecine du futur !

    Contact: hubertroy[@]orange.fr

  • Les moissons du futur

    Les moissons du futur

    En anglais : Mercredi 27 février 2013
    En français :  Samedi 2 mars 2013

    Affiche Moisson du futur

    Film réalisé par Marie-Monique Robin - Diffusé en octobre 2012 sur Arte France

    Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés en 2050 ? Une émission de télévision a convaincu Marie-Monique Robin de poursuivre ses investigations sur l'urgence de produire autrement.
    Président de l'Association nationale de l'industrie agro-alimentaire, Jean-René Buisson y affirmait qu'aucune alternative aux pesticides n'était possible et qu'une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40 % pour une hausse des prix de 50 %. Rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation des Nations unies, Olivier de Schutter, lui, prétend exactement le contraire. Qui croire ? Enquêtant aux quatre coins du globe, la journaliste a rencontré des paysans qui ont renoncé à ces insecticides et pesticides dont les coûts indirects colossaux — pollution, énergie et santé publique — ne sont jamais pris en compte.
    Un film optimiste, plein d’espoir !

    27 Fevrier 2013

  • Dr Bruce H. Lipton

    Dr Bruce H. Lipton

    12 février 2013

    Affiche Bruce LiptonFilm réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    « L'impact de notre environnement et de notre état d'esprit sur notre santé »

    Auteur de "La biologie des croyances", et "Evolution spontanée", Bruce H. Lipton est mondialement reconnu comme un leader dans le rapprochement entre la science et l’esprit.

    Enseignant en Biologie Cellulaire à la faculté de médecine de l’Université du Wisconsin, il s’est ensuite consacré à des recherches révolutionnaires sur les cellules souches et la membrane cellulaire.

    Ses recherches, menées à l'Ecole de médecine de l'Université de Stanford, ont joué un rôle précurseur dans le développement de l’épigénétique, la discipline scientifique qui explore l'influence de l'environnement sur l'ADN. Pionnier de la nouvelle biologie, Bruce Lipton nous invite à prendre conscience de l’impact de notre environnement et de notre état d’esprit sur notre santé et souligne que nous avons tous le pouvoir de changer.

  • TOUS  COBAYES ?

    TOUS COBAYES ?

    2 février 2013

    LaskowFilm exceptionnel de Jean-Paul Jaud

    Auteur de « Nous enfants nous accuserons » (2008) et de « Severn, la voix de nos enfants »

     Il s’agit de la plus complète et de la plus longue étude de consommation d’un OGM agricole avec la pesticide Roundup faite sur des rats de laboratoire. Les conclusions sont édifiantes…

    Après le terrible accident de Tchernobyl en avril 1986, l’invisible radioactivité a resurgit avec l’explosion de la centrale de Fukushima en mars 2011, causant des dégâts matériels, humains et écologiques innommables.
    OGM, Nucléaire : l’Homme s’est approprié ces technologies sans faire de tests sanitaires ni environnementaux approfondis alors que la contamination irréversible du vivant est réelle.
    Serions-nous tous des cobayes ?

    * Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie Génétique.
    * Le Maïs NK 603 de Monsanto, cultivé sur 80% du sol américain, importé en Europe avec le pesticide Roundup.

     

  • Auroville, the Golden Bound towards Human Unity

    Auroville, the Golden Bound towards Human Unity

    En anglais Mercredi 16 janvier 2013
    En français Jeudi 17 janvier 2013

    16jan2013Réalisatrice : Michèle Decoust
    Présenté pour la 2ème fois

    Auroville, ville cosmopolite au sud-est de l'Inde, fut nommée "Cité de l'Aurore", il y a quatre décennies par Mère, la compagne spirituelle du grand sage indien Sri Aurobindo qui dédia sa vie à l'évolution de la Conscience.

    Auroville, "Cité de l'Unité humaine", a reçu de Mère une Charte si ambitieuse et inspirée qu'elle a fait naître l'espérance d'une Babel réconciliée. Par des voies inattendues, une poignée d'aventuriers en quête de sens et de transcendance entend l'Appel.

    Aujourd'hui, Auroville abrite 2200 habitants répartis en une centaine de communautés. Vivent-ils vraiment l'Unité Humaine tant voulue par Mère? Est-ce tout simplement possible entre 45 nationalités aux cultures, mode de vie, systèmes de valeurs et de croyances à l'origine si différents ? A l'heure où l'humanité se cherche un autre modèle, ces pionniers planétaires peuvent-ils être une source d'inspiration dans notre quête vers l'Unité Humaine ?

    Dix Auroviliens de tous horizons, dix artistes, designers ou managers, s'interrogent et se répondent d'une voix une et multiple, pour exprimer cette force qui les relie, et les garde fidèles à l'Appel qui bouleversa leur vie.

    Site Michèle Decoust: www.micheledecoust.fr

  • Auroville, Le lien d'or, vers l'Unité Humaine ...

    Auroville, Le lien d'or, vers l'Unité Humaine ...

    Mardi 19 février 2013

    Affiche Le Lien d'OrRéalisatrice : Michèle Decoust

    Auroville, ville cosmopolite au sud-est de l'Inde, fut nommée "Cité de l'Aurore", il y a quatre décennies par Mère, la compagne spirituelle du grand sage indien Sri Aurobindo qui dédia sa vie à l'évolution de la Conscience.

    Auroville, " Cité de l'Unité humaine", a reçu de Mère une Charte si ambitieuse et inspirée qu'elle a fait naître l'espérance d'une Babel réconciliée. Par des voies inattendues, une poignée d'aventuriers en quête de sens et de transcendance entend l'Appel.

    Aujourd'hui, Auroville abrite 2200 habitants répartis en une centaine de communautés. Vivent-ils vraiment l'Unité Humaine tant voulue par Mère? Est-ce tout simplement possible entre 45 nationalités aux cultures, mode de vie, systèmes de valeurs et de croyances à l'origine si différents ? A l'heure où l'humanité se cherche un autre modèle, ces pionniers planétaires peuvent-ils être une source d'inspiration dans notre quête vers l'Unité Humaine ?

    Dix Auroviliens de tous horizons, dix artistes, designers ou managers, s'interrogent et se répondent d'une voix une et multiple, pour exprimer cette force qui les relie, et les garde fidèles à l'Appel qui bouleversa leur vie.

    Site Michèle Decoust: www.micheledecoust.fr

2012

Cliquez sur les images

  • Georges Van Vrekhem

    Georges Van Vrekhem

    20 octobre 2012

    20Oct2012Interview François Gautier (Aurovilien) - Images Pascal Venet (Rakhal), et Linda Berchier (Auroviliens).

    Dans cette interview réalisée le 11 avril 2011, Georges Van Vrekhem évoque son cheminement, sa rencontre avec Mère et sa vie à Auroville. Cette interview fait partie d'une série réalisée avec les Auroviliens qui ont connu Mère, pour partager l'expérience de leur rencontre avec elle.

    Georges Van Vrekhem était un journaliste, poète et dramaturge belge et le directeur artistique d'une compagnie de théâtre professionnel, le « Nederlands Toneel te Gent ». Il commença à étudier les ouvrages de Sri Aurobindo et de Mère en 1964. En 1970 il s'installa à l'ashram Sri Aurobindo à Pondichéry avant de déménager à Auroville 8 années plus tard. Il a traduit en néerlandais plusieurs ouvrages de Sri Aurobindo, la Mère et Satprem, ainsi que des extraits du Ramayana et du Mahabharata.Georges

    Georges Van Vrekhem est décédé le 31 août 2012 dans sa maison de Shakti à Auroville.

  • Guérir avec l'Amour

    Guérir avec l'Amour

    18 septembre 2012

    18Sept2012Une interview du Dr Laskow, fondateur de l'holoénergie

    Film de Jean-Yves Bilien
    En anglais avec sous-titres en français

    Le Dr Leonard Laskow, ancien chef de clinique de l'hôpital de Monterey (CA), gynécologue et médecin obstétricien, enseignant à Berkley (CA), a étudié pendant 30 ans en s’appuyant sur des expériences scientifiques en laboratoire, le pouvoir guérisseur de "l'Amour Inconditionnel".

    Il en a développé une méthode, "l'holoénergie", qui s'appuie sur, les techniques de sagesse ancienne et les découvertes récentes de la psychologie comportementaliste. En se reconnectant à son être profond, la guérison peut se faire.

    Depuis trente ans, il enseigne la guérison holoénergétique et l'éveil du Soi aux professionnels de santé dans le monde entier.

    Site du Dr Laskow : www.laskow.net

    Jean-Yves Bilien est documentariste spécialisé dans les films documentaires d'investigations dans le domaine de la santé.

    Site Jean-Yves Bilien : www.jeanyvesbilien.com, www.filmsdocumentaires.com

    Le Pavillon de France avait déjà diffusé ce film en mars 2011

  • Les sacrifiés des ondes

    Les sacrifiés des ondes

    13 septembre 2012

    13sept2012Film réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    Nous sommes tous des électrosensibles. Des êtres sensibles aux ondes électromagnétiques traversant notre environnement. Micro-onde, 3G, Wi-fi, téléphones mobiles, réseau électrique...Intangibles, invisibles, ces ondes électromagnétiques aujourd'hui sont partout et ont envahi notre quotidien. La France compte par exemple 66 millions de téléphones portables. Cette pollution insidieuse provoque une électrocution progressive des organismes humains. Une nouvelle maladie émerge : l'électro-hypersensibilité.

    Les victimes de ce syndrome sont évalués de 3 à 6% de la population. Leur nombre est sans doute bien plus élevé, tant ses manifestations peuvent varier. Chaleur dans l'oreille, maux de tête, problème de sommeil, fatigue inexpliquée... Les plus atteintes sont contraintes à s'éloigner des lieux d'exposition , se retrouvant fortement handicapée professionnellement et personnellement.

    Le Pavillon de France a déjà présenté plusieurs films de J.Y. Bilien :

    • L'éloge de la fausse note
    • La guérisson, la foi, la science !
    • Dr Bruce H. Lipton

    Site de J.Y.Bilien : www.jeanyvesbilien.com

  • Cleveland contre Wall Street

    Cleveland contre Wall Street

    17 mai 2012

    17Mai2012Film documentaire franco-suisse réalisé par Jean-Stéphane Bron.
    Présenté au festival de Cannes 2010 lors de la Quinzaine des réalisateurs.

    Ce film se situe entre réalité et fiction. En effet, le scénario du film repose sur des faits réels et actuels se déroulant le 11 janvier 2008 dans la ville de Cleveland, une ville du Middle West des États-Unis. Ce procès cinématographique relate la crise des « subprimes » qui touche la ville industrielle dans l'État de l'Ohio, où les familles sinistrés sont expulsées de leur maison puisqu'elles n'arrivent plus à rembourser leur crédit.

    Le scénario met en scène des personnages dont l'histoire, la vie et les témoignages sont bien réels. En effet, le documentaire a été tourné dans la ville de Cleveland (Ohio,USA) et dans un vrai tribunal en présence de vrais jurés, d'un juge professionnel et des personnages non fictifs.

    Ce procès et son verdict rendu n'ont rien d'officiel puisque ceci n'est qu'un documentaire-fiction mettant en avant la crise qui frappe la ville de Cleveland.

    Jean-Stéphane Bron est né en 1969 à Lausanne. Il est l'auteur de plusieurs documentaires :

    • 1997 : Connu de nos services 1h15
    • 1999 : La bonne conduite 54mn
    • 2003 : Le génie helvétique 1h30
    • 2006 : Mon frère se marie 1h30
    • 2010 : Cleveland contre Wall Street 1h38
  • Dr Bruce  H. Lipton

    Dr Bruce H. Lipton

    Mercredi 18 avril 2012

    18 avril 2012Film réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    « L'impact de notre environnement et de notre état d'esprit sur notre santé »

    Auteur de "La biologie des croyances", et "Evolution spontanée", Bruce H. Lipton est mondialement reconnu comme un leader dans le rapprochement entre la science et l’esprit.

    Enseignant en Biologie Cellulaire à la faculté de médecine de l’Université du Wisconsin, il s’est ensuite consacré à des recherches révolutionnaires sur les cellules souches et la membrane cellulaire.

    Ses recherches, menées à l'Ecole de médecine de l'Université de Stanford, ont joué un rôle précurseur dans le développement de l’épigénétique, la discipline scientifique qui explore l'influence de l'environnement sur l'ADN. Pionnier de la nouvelle biologie, Bruce Lipton nous invite à prendre conscience de l’impact de notre environnement et de notre état d’esprit sur notre santé et souligne que nous avons tous le pouvoir de changer.

  • "WATER" - The great mystery

    "WATER" - The great mystery

    9 avril 2012

    9Avril2012Film réalisé par Anastaysia Popova (version anglaise) - Sélection officielle (Gaïa Film Festival, Russian Television Industry Trophy)

    Plus des trois cinquièmes de la surface du globe terrestre sont recouverts d'eau, mais que savons-nous vraiment de cet élément ?

    D'éminents scientifiques, écrivains et philosophes essaient de décoder le secret de l'eau. De nombreuses expériences révèlent de manière impressionnante que les influences de l'environnement laissent des traces marquantes dans l'eau. Tout ce qui entre en contact avec l'eau laisse une trace !

    Nos ancêtres connaissaient-ils déjà ce secret, lorsqu'ils ont essayé de transformer, avec des récipients en argent, de l'eau ordinaire en eau qui guérit ?

    Comment des émotions humaines influencent-elles durablement la structure de l'eau ?

    L'eau aurait-t-elle une mémoire, comparable au disque dur d'un immense ordinateur, qui mémoriserait l'intégralité des données de la vie pour toujours ?

    Ce documentaire extraordinaire donne la parole aux experts reconnus mondialement, qui présentent des aspects scientifiques aussi bien que spirituels. Parmi d'autres, le Dr. Masaru Emoto et le Prof. Dr. Kurt Wuthrich (Prix Nobel de chimie 2002) révèlent les découvertes étonnantes de leurs recherches sur un élément que nous connaissons tous, mais dont nous ne savons finalement pas grand-chose.

  • Alexandra David Néel, j'irai au pays des neiges

    Alexandra David Néel, j'irai au pays des neiges

    8 mars 2012

    8 marc 2012Présenté par le Pavillon de France et le Pavillon de la Culture Tibétaine en partenariat avec L’Alliance Française de Pondichéry.
    En présence du réalisateur Joël Farges.

    La diversité des paysages en Inde donne au pays un formidable avantage lorsqu’il s’agit de tourner un film. Joël Farges a réalisé son film sur l’exploratrice Alexandra David-Néel à quatre endroits différents : le Sikkim enneigé, la côte ensoleillée de Pondichéry, le désert aride du Ladakh et Kalimpong, dans les montagnes brumeuses.

    Alexandra David-Néel a non seulement été la première femme occidentale à voyager en Inde et au Tibet, mais aussi la première étrangère à poser ses yeux à Lhasa. C’était une femme forte et indépendante, hors de son temps. Elle a voyagé seule jusqu’à Pondichéry pour rencontrer le philosophe et écrivain Sri Aurobindo, puis est partie vers le Nord, en commençant par le Bengale occidental.

    On retrouve l’actrice française Dominique Blanc dans le rôle principal, lauréate de plusieurs Césars et Molières. Nicolas Brioudes, charmant acteur franco-asiatique, joue le rôle du fils adoptif d’Alexandra, Yongden, qui, dans la réalité, est rentré avec elle en France.


    098PierreJavauxProductionMARTI121PierreJavauxProductionMARTI197PierreJavauxProductionMARTI

  • Le piano amoureux - Marc Vella

    Le piano amoureux - Marc Vella

    1er février 2012

    1 fevrier 2012Film de Pierre Barnérias - Avec la présence de Marc Vella.

    Comme pour "Le piano des sables", Marc Vella pianiste, écrivain, nomade se promène en France, en Europe pour ensuite se rendre en Afrique en Guinée Conakry à la rencontre d’autres peuples et d’autres musiciens.

    Comment se monte une caravane amoureuse ? Qui y participe ?

    A la suite du film, Marc Vella a parlé de son travail et répondu aux questions.

    Marc Vella, pianiste-compositeur, écrivain et poète, a été élu « Artiste de la paix » par l’UNESCO et a obtenu le 1er prix de composition à Rome en 1999. Il est régulièrement invité par les Nations Unies, l’Unesco, l’Olympia, et les Alliances françaises.

    Marc Vella, depuis quelques années a quitté les conservatoires et les salles de concerts, pour parcourir le monde avec son piano à la rencontre des autres : Afrique, Europe, Afghanistan, Pakistan, Inde du Nord etc ... plus de 200 000 Km.

    Contact : www.marcvella.com

  • L'Eloge de la fausse note - Marc Vella

    L'Eloge de la fausse note - Marc Vella

    25 janvier 2012

    25 janvier 2012Réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    Nous avons profité de la présence de Marc Vella pour reprogrammer ce merveilleux film L’Eloge de la fausse note» (film en français, sous-titré en anglais )qui a déjà eu beaucoup de succès à Auroville.

    Après le film, Marc Vella nous a parlé de son travail et a répondu aux questions de chacun.

    Marc Vella, pianiste-compositeur, écrivain et poète, a été élu « Artiste de la paix » par l’UNESCO et a obtenu le 1er prix de composition à Rome en 1999. Il est régulièrement invité par les Nations Unies, l’Unesco, l’Olympia, et les Alliances françaises.

    Depuis quelques années Marc Vella a quitté les conservatoires et les salles de concerts, pour parcourir le monde avec son piano à la rencontre des autres : Afrique, Europe, Afghanistan, Pakistan, Inde du Nord etc ... plus de 200 000 Km.

    Contact : www.marcvella.com

2011

Cliquez sur les images

  • Le revenu de base

    Le revenu de base

    18 juin 2011

    18 juin 2011Réalisé par Daniel Häni et Enno Schmidt

    Le revenu de base inconditionnel est une vieille idée. Elle est apparue pour la première fois dans les utopies de la Renaissance. On la retrouve en marge des Lumières, en marge de la fondation des Etats-Unis et de la Révolution Française. Le droit à un revenu de base constitue un droit civil économique comme il n'y en a encore jamais existé dans l'histoire. Il est le prolongement de la démocratie dans laquelle le droit à la vie et le droit à développer ses propres capacités suppose un droit au revenu.

    Un revenu pour chacun, pour chaque personne, sans condition, sans exigence ou mise sous tutelle, suffisamment élevé pour pouvoir vivre modestement ...

  • Chico Xavier

    Chico Xavier

    30 avril 2011

    30avril2011Réalisé par Daniel Filho

    Film réalisé par Daniel Filho en 2010, d'après un scénario de Marcos Bernstein. Basé sur le livre « La vie de Chico Xavier » du journaliste Marcel Souto Maior, ce film décrit l'histoire du médium Chico Xavier qui vécut jusqu'à l'âge de 92 ans. Il écrivit plus de 400 ouvrages psychographiés vendus à plus de trente millions d'exemplaires. Il fit don de tous ses droits à des organismes de bienfaisance. Je n'ai rien écrit. Ils, les esprits, ils ont écrit, répétait-il sans cesse.

    Francisco Cándido Xavier fut le médium brésilien le plus célèbre et le plus prolifique du XXe siècle, et en 1981 le Brésil proposa officiellement Chico Xavier comme candidat au prix Nobel de la paix.

  • Faux départ

    Faux départ

    8 novembre 2011

    8novembre2011Film documentaire de Sonia Barkallah (1h27’)

    Ils sont des millions à travers le monde à nous raconter la même histoire troublante, comme la sensation de se détacher de son corps, d'assister à sa propre réanimation, d'entendre les chirurgiens parler entre eux, et voir un tunnel avec au bout une lumière. Cette expérience a bouleversé leur ... vie, au point qu'ils ne craignent plus la mort. Longtemps considéré comme obscur et assujetti aux railleries, le phénomène intéresse aujourd'hui de nombreux scientifiques, qui s'interrogent :

    Comment ces personnes ont-elles pu percevoir et mémoriser des scènes de leur réanimation alors qu'elles étaient inconscientes, dans le coma et parfois déclarées morte cliniquement ?

    Ils sont cardiologues, neurologues, anesthésistes-réanimateurs, médecins, psychologues. Certains conduisent une étude, d'autres ont vécu eux-mêmes une expérience de mort imminente. Ils témoignent sans complexe pour lever un tabou qui se révèle être une mine d'or de connaissance pour la science et pour l'Homme.

  • Océans

    Océans

    26 octobre 2011

    26 octobre 2011Film de Jacques Perrin et de Jacques Cluzaud - En français, sans sous-titres

    Avec des prises de vues EXCEPTIONNELLES

    Océans, la fresque documentaire réalisée par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud sur le monde sous-marin, a nécessité deux ans de préparation, quatre ans de tournage dans une cinquantaine de sites, soixante-dix expéditions. Douze équipes ont été nécessaires pour explorer les mystères du grand bleu, ainsi que la fabrication d'une caméra numérique, glissée dans un caisson étanche hydrodynamique, dans un globe de Plexiglas ou dans des torpilles, et d'un engin mi-air mi-eau capable de filmer simultanément sur et sous la surface de l'eau.

    Le film Océans c'est être poisson parmi les poissons. Après Himalaya et Le Peuple Migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au coeur des océans et de ses tempêtes pour nous faire redécouvrir les créatures marines connues, méconnues, ignorées. Océans s'interroge sur l'empreinte que l'homme impose à la vie sauvage et répond par l'image et l'émotion à la question : " L'Océan ? C'est quoi l'Océan ?

    Jacques Perrin, né en 1941, a participé à plus de 50 films. En temps que réalisateur, il a fait des films sublimes tels que : Les choristes, La planète bleue, Le pacte des loups, Tabarly, Le petit lieutenant et bien d’autres.

    Océans, est un film intergénérationnel et sans frontières

  •  La France vue du ciel - 2ème Partie

    La France vue du ciel - 2ème Partie

    12 Octobre 2011

    12octobre2011Filmé par Sylvain Augier - L'est de la France, de Montségur à Paris

    Les plus beaux sites et monuments de notre patrimoine filmés d’hélicoptère.

    Ce voyage est un rêve réalisé. Partir en hélicoptère sur plusieurs milliers de kilomètres pour aller survoler les plus beaux endroits de France. Ils sont innombrables, tous plus magiques, insolites, majestueux les uns que les autres. Ils racontent chacun à leur façon, avec leurs propres histoires celles qui font « L’histoire de France ».

    Les voir du ciel et passer des uns aux autres quasi instantanément est extraordinaire. On dit de la France qu’elle est le plus beau pays du monde ... sans doute !!! Elle offre en tout cas des paysages d’une variété inouïe dont on ne se lasse jamais. Je survole la France depuis 15 ans, c’est le spectacle le plus magnifique qu’il m’ait été donné de voir.

  • La France vue du ciel - 1ère Partie

    La France vue du ciel - 1ère Partie

    8 octobre 2011

    8 octobre 2011Filmé par Sylvain Augier - L’ouest de la France, de Paris au viaduc de Millau

    Les plus beaux sites et monuments de notre patrimoine filmés d’hélicoptère.

    Ce voyage est un rêve réalisé. Partir en hélicoptère sur plusieurs milliers de kilomètres pour aller survoler les plus beaux endroits de France. Ils sont innombrables, tous plus magiques, insolites, majestueux les uns que les autres. Ils racontent chacun à leur façon, avec leurs propres histoires celles qui font « L’histoire de France ».

    Les voir du ciel et passer des uns aux autres quasi instantanément est extraordinaire. On dit de la France qu’elle est le plus beau pays du monde ... sans doute !!! Elle offre en tout cas des paysages d’une variété inouïe dont on ne se lasse jamais. Je survole la France depuis 15 ans, c’est le spectacle le plus magnifique qu’il m’ait été donné de voir.

  • Propos sur la conscience

    Propos sur la conscience

    20 septembre 2011

    20 septembre 2011Version française sans sous-titre.

    Dr Amit Goswani, Ph.D, pionnier d’une perspective scientifique révolutionnaire, partage avec nous sa vision sur le potentiel illimité de la conscience chez chaque être humain et comment une telle révélation peut nous aider à mieux vivre.

    Quantum Activist nous raconte l’histoire d’un homme qui nous pousse à remettre en question notre notion de l’existence et de la réalité. Ce film est un pont entre Dieu et la science. Le travail de Goswami nous révèle l’unité inhérente qui existe entre les différentes religions présentes dans le monde et les traditions mystiques.

  • Lumière

    Lumière

    14 Septembre 2011

    14 septembre 2011Un documentaire de P.A Straubinger - version française non sous-titrée

    Peut-on survivre sans prendre de nourriture ni d’eau pendant des semaines, des années voire des décennies ?

    Pour répondre à cette question, le réalisateur mène une enquête aux 4 coins du monde afin de rencontrer à la fois médecins, scientifiques et universitaires, mais aussi ces personnes qui affirment ne plus se nourrir, ou avoir expérimenté ce phénomène.

    Ainsi, Lumière explore non seulement la connaissance issue des traditions spirituelles asiatiques, mais dévoile aussi les derniers modèles d’explication tirés de la physique quantique.

  • Jorge Semprun, l'écriture et la vie

    Jorge Semprun, l'écriture et la vie

    Mardi 6 septembre 2011

    6 septembre 2011Un documentaire exceptionnel sur la vie de Jorge Semprun
    Avec la présence du réalisateur Franck Apprédéris

    La rencontre avec Jorge Semprun est un moment exceptionnel d'élégance, d'intelligence et d'histoire : son histoire, celle de ceux qui l'ont accompagné tout au long de sa vie si riche, si tumultueuse et si discrète ...

    Franck Apprédéris nous a déjà présenté en exclusivité à Auroville :

    • Nous nous sommes tant haïs
    • Ah ! c'était ça la vie
    • Le temps du silence
  • 2 films (durée totale : 1h40) sur MARC VELLA

    2 films (durée totale : 1h40) sur MARC VELLA

    20 août 2011

    4 janvier 2011L’éloge de la fausse note - Réalisé par Jean-Yves Bilien
    Le piano des sables - Réalisé par Arnaud Petite

    Marc Vella, pianiste-compositeur, écrivain et poète, a été élu « Artiste de la paix » par l’UNESCO et a obtenu le 1er prix de composition à Rome en 1999. Il est régulièrement invité par les Nations-Unies, l’Unesco, l’Olympia, et les Alliances Françaises.

    Marc Vella décide de quitter les univers confinés des conservatoires et des salles de concerts, pour parcourir le monde avec son piano à la rencontre des autres : Afrique, Europe, Afghanistan, Pakistan, Inde du Nord etc., plus de 18 000 Km.

    Sites Jean-Yves Bilien : www.jeanyvesbilien.com, www.filmsdocumentaires.com

  • Guérir avec l’Amour

    Guérir avec l’Amour

    13 aout 2011

    13aout2011Une interview du Dr Laskow, fondateur de l'holoénergie

    Film de Jean-Yves Bilien
    En anglais avec sous-titres en français

    Le Dr Leonard Laskow, ancien chef de clinique de l'hôpital de Monterey (CA), gynécologue et médecin obstétricien, enseignant à Berkley (CA), a étudié pendant 30 ans en s’appuyant sur des expériences scientifiques en laboratoire, le pouvoir guérisseur de "l'Amour Inconditionnel".

    Il en a développé une méthode, "l'holoénergie", qui s'appuie sur, les techniques de sagesse ancienne et les découvertes récentes de la psychologie comportementaliste. En se reconnectant à son être profond, la guérison peut se faire.

    Depuis trente ans, il enseigne la guérison holoénergétique et l'éveil du Soi aux professionnels de santé dans le monde entier.

    Le film fut suivi d’une présentation / débat par Marie-Claire Barsotti (son assistante en France pendant 8 ans) sur l’expérience de cette technique qu’elle a commencé à développer à Auroville depuis 2009.

    Pour finir Marie-Claire invita ceux qui le désiraient à participer à un exercice de co-création intuitive”.

    Site du Dr Laskow : www.laskow.net

    Jean-Yves Bilien est documentariste spécialisé dans les films documentaires d'investigations dans le domaine de la santé.

    Site Jean-Yves Bilien : www.jeanyvesbilien.com, www.filmsdocumentaires.com

  • Severn, la voix de nos enfants

    Severn, la voix de nos enfants

    12 mars 2011 (version française)
    16 mars 2011 (version anglaise avec sous-titres en français)Severn, la voix de nos enfants

    Film de J. P. Jaud

    Extraits du discours de Severn Cullis-Suzuki, âgée de 12 ans, au sommet de Rio en 1992 :

    « Je suis ici pour parler aux noms des générations futures. Je ne suis qu’une enfant et pourtant je sais que les problèmes environnementaux nous concernent tous et que nous devrions agir pour un seul monde dans un seul but.»

    « Mon père me disait : “Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis”.»

    « Eh bien ce que vous faites me fait pleurer la nuit ! »

    « C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une enfant s’adresse aux responsables de la planète. J’ai reçu en plein coeur le cri d’alarme de Severn »
    (J.P. Jaud)

  • Solutions locales pour un désordre global

    Solutions locales pour un désordre global

    9 février 2011 (version française)
    22 avril 2011 (version anglaise)

    Solutions locales pour un désordre global

    Réalisé par Coline Serreau

    Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de trois ans, à la rencontre de femmes et d’hommes de terrain qui expérimentent un peu partout, avec succès, de nouveaux systèmes de production agricole, réparent les dégâts environnementaux, et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pour tous.

    Pierre Rabhi, Lydia et Claude Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, le jardin botanique d’Auroville en Inde, Monsieur Antoniets en Ukraine … Tour à tour drôles et émouvants, combatifs et inspirés, ils sont ces résistants, ces amoureux de la terre, dont le documentaire de Coline Serreau porte la voix.

  • Dakinis

    Dakinis

    29 et 31 janvier 2011

    29 janvier 2011Réalisé et présenté par Véronique Jannot

    « DAKINIS ». Derrière ce mot se cache tout un monde. Ouvrir cette porte, c’est accepter d’entrer dans la dimension de l’impalpable, de l’irrationnel …

    Plus un être devient ouvert et réceptif, plus il se rapproche de ce que l’on appelle « L’être de sagesse, DAKINI »

    Véronique Jannot nous emmène à la rencontre de femmes aux destins hors du commun, avec la complicité de son guide spirituel, Sogyal Rinpoche, auteur de l’ouvrage « Le livre tibétain de la vie et de la mort ».

  • L’Eloge de la fausse note (Réalisé par Jean-Yves Bilien)

    L’Eloge de la fausse note (Réalisé par Jean-Yves Bilien)

    4, 5 janvier 2011 et 19 février 2011

    4 janvier 2011Le piano des sables (Réalisé par Arnaud Petite)

    Marc Vella, pianiste-compositeur, écrivain et poète, a été élu « Artiste de la paix » par l’UNESCO et a obtenu le 1er prix de composition à Rome en 1999. Il est régulièrement invité par les Nations-Unies, l’Unesco, l’Olympia, et les Alliances Françaises.

    Marc Vella décide de quitter les univers confinés des conservatoires et des salles de concerts, pour parcourir le monde avec son piano à la rencontre des autres : Afrique, Europe, Afghanistan, Pakistan, Inde du Nord etc., plus de 18 000 Km.

2010

Cliquez sur les images

  • Documentaire 500 nations -  7e et 8e épisodes

    Documentaire 500 nations - 7e et 8e épisodes

    23 octobre 2010

    23 octobre 20107e épisode : La lutte pour l’Ouest - La Californie, Black Kettle , White Antelop, La Résistance Kiowa

    8e épisode : La culture en péril - Le nez percé, Chef Joseph, Les Apaches,Cochize et Géronimo

  • Documentaire 500 nations -  3, 4, 5, 6e épisodes

    Documentaire 500 nations - 3, 4, 5, 6e épisodes

    9 octobre 2010

    9 octobre 20103e épisode : Le choc des cultures : Les Tainos et Christophe Colomb
    4e épisode : L’invasion de la côte, l’arrivée des Anglais

    16 octobre 2010

    5e épisode : Un continent à feu et à sang
    6e épisode : La vallée de l’Ohio, Tecumseh, Les Cherokee

  • Documentaire 500 nations -  1er et 2e épisode

    Documentaire 500 nations - 1er et 2e épisode

    2 octobre 2010

    2 octobre 2010Réalisé par Jack Leustig

    1er épisode : La Création vue par les premières nations
    2e épisode : L’Empire des Aztèques

    Remarquable série documentaire sur l’histoire des peuples qui habitaient la terre d’Amérique bien avant l’arrivée des Européens. Résultat d’une vaste recherche menée par une équipe américaine, ces huit émissions de quarante-cinq minutes n’ont pourtant jamais été présentées aux États-Unis et n’ont été télédiffusées qu’une seule fois au Canada.

    Aujourd’hui encore la série serait interdite de vente dans toute l’Amérique du Nord. Elle est présentée par Kevin Costner et veut à travers des images et des paroles parfois troublantes, rendre aux premières nations d’Amérique la place qui leur revient dans l’histoire du monde.

  • La controverse de Valladolid

    La controverse de Valladolid

    25 septembre 2010

    25 septembre 2010Film réalisé par Jean Daniel Verhaegue et Jean-Claude Carrière.

    Les Indiens du Nouveau Monde ont-ils une âme ? Tel est l’objet de la controverse qui opposa en 1550 à Valladolid, Ginès de Sepulveda et le fameux dominicain Bartholomé de Las Casas, ardent protecteur des Indiens.

    Ont-ils été rachetés par le sang du Christ ou sont-ils des esclaves-nés ?

    Devant un légat du pape, un représentant de Charles Quint et toute une assemblée, les deux adversaires s’affrontent. Pour confirmer ou infirmer leurs déclarations, le légat a fait venir plusieurs indigènes : sont-ils ou non capables de sentiments humains ?

    De ce débat enflammé, profond, baroque, va dépendre, pour des siècles, le sort de dizaines de millions d’hommes, mais pas forcément ceux que l’on croit.

  • Le temps du silence

    Le temps du silence

    15 septembre 2010

    15 septembre 2010Réalisé et présenté en avant-première à Auroville Franck Apprédéris

    Avant son retour à Paris, Manuel a passé dix-huit mois à Buchenwald. Déjà il s’interroge sur la façon dont il pourra parler de l’expérience des camps. Mais qui pourra entendre ? Qui aura la patience, la passion, la compassion, la rigueur nécessaires ?

    Manuel choisit le silence. Un silence de survie. D’ailleurs, il n’est pas certain d’avoir survécu !

    Le film retrace cet été de retour, en 1945, à travers ses errances, ses rencontres avec des hommes et des femmes, surtout des femmes, venus du dehors, de la vraie vie, sensibles à son regard, un regard dévasté, venu de l’au-delà, qui attire comme un diamant à l’état brut.

  • Les chemins de la guérison

    Les chemins de la guérison

    20 mars 2010 (Version française)
    14 avril 2010 (Version anglaise avec sous-titres en français)

    20 mars 2010Réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    Ce film aborde un aspect plus global de la guérison. Nous découvrons différentes visions et points de vue sur l’acte guérisseur. Il traite également de la guérison à caractère spirituel et de celle induite par la pensée.

    Ces femmes et ces hommes ne trouvent-ils par leur force aussi dans l’amour et la foi ?

    La méditation, la relaxation, le Qi Gong sont aussi des moyens évoqués dans ce nouveau volume, pour nous laisser envisager que la solution est aussi dépendante de nous et de notre engagement à guérir.

2009

Cliquez sur les images

  • La marche des gueux

    La marche des gueux

    19 août 2009

    19 aout 2009Réalisateur : François Verlet

    Du 2 octobre, date anniversaire de la naissance de Gandhi, au 29 octobre 2007, 25.000 paysans ont marché de Gwalior à Delhi pieds-nus ou chaussés de tongs, soit 350 km en 28 jours, avec pour seul bagage un petit baluchon rempli de grains.

    Leur revendication : « L’eau, la terre, la forêt appartiennent au peuple. » La marche des gueux raconte leur épopée, celle du « Janadesh » qui a permis de souder, d’organiser ces paysans sans terre que Gandhi avait osé appeler “harijans”, enfants de Dieu, ceux qui restent encore aujourd’hui et plus que jamais la conscience de l’Inde.

  • Auroville, une terre pour demain

    Auroville, une terre pour demain

    29 juillet 2009

    29 juillet 2009Productrice : Claire Chanut - Réalisatrice : Michèle Decoust.

    Ce documentaire est né de la rencontre de Claire Chanut, passionnée par l’écologie en action qu’elle a découvert au cours de ses séjours à Auroville, et de Michèle Decoust, écrivaine et réalisatrice de films sur l’écologie de la terre, le corps et l’esprit et qui a séjourné elle aussi plusieurs fois à Auroville.

    Il s'agit de montrer Auroville comme un chaudron initiatique porteur de solutions écologiques, non seulement pour l’Inde mais pour la planète, ainsi qu’un terreau d’évolution pour l’Etre Humain.

  • Art

    Art

    21 mars 2009

    21 mars 2009« Art » est un film tiré d’une pièce de théâtre écrite en 1994 par Yasmina Reza. Le spectacle a reçu deux Molières et un Tony Award en 1998. La pièce a été traduite dans trente-cinq langues.

    Marc est invité par son ami Serge à venir voir sa nouvelle acquisition : une toile d’environ un mètre soixante sur un mètre vingt peinte en blanc, avec de fins liserés blancs transversaux, que Serge vient d’acheter 200 000 francs. Atterré par cet achat, Marc s’interroge et va trouver Yvan, leur ami commun, pour lui faire part de son incompréhension à propos de ce geste. Entre les trois amis s’engage alors une discussion qui ira bien au-delà de la seule question de l’art  contemporain ...

  • Les utopies à Auroville. 40 ans après ?

    Les utopies à Auroville. 40 ans après ?

    22 février 2009

    22 fevrier 2009Réalisé par Public Sénat - Version française avec sous-titres en anglais
    Suite du premier film de Jean-Pierre Elkabbach tourné en 1972.

    Une autre équipe de la télévision française est revenue à Auroville pour interroger ces pionniers quarante ans après: Qu’est devenu Auroville ? Que sont devenus ces personnages ?

  • Le Titanic Apicole

    Le Titanic Apicole

    18 février 2009

    18 fevrier 2009Film documentaire (120mn). Version française non sous-titrée.
    Réalisateur : Dominique GuilletDébat avec Marie Françoise Boudevin.

    Sans abeilles, pas de futur. C’est en substance ce que plusieurs associations d’apiculteurs clament haut et fort. D’autant plus fort que, depuis quelques années, une curieuse épidémie touche les butineuses, qui fuient la ruche sans laisser de traces. Les conséquences d’une éventuelle éradication des abeilles seraient bien plus graves qu’une simple pénurie de miel …

    Ce qu’on appelle aujourd’hui “colony collapse disorder” (syndrome d’effondrement des ruches), ou encore “phénomène Marie-Céleste” est la disparition de millions d’abeilles de par le monde, qui fuient vraisemblablement leurs ruches pour aller mourir.

2008

Cliquez sur les images

  • Les guérisseurs, la foi, la science

    Les guérisseurs, la foi, la science

    16 août 2008 (version française)
    25 octobre 2008 (version française)

    16 aout 2008Documentaire réalisé par Jean-Yves Bilien (www.jeanyvesbilien.com)

    Ce film retrace l’histoire de la guérison spirituelle et du magnétisme depuis l’antiquité et présente des portraits de guérisseurs célèbres. Ces guérisseurs soignent des gens de la rue, des chefs d’Etats, des ministres, des médecins, des scientifiques, des célébrités.

    Aujourd’hui des médecins collaborent avec ces guérisseurs.

  • Ah ! C’était ça la vie?

    Ah ! C’était ça la vie?

    4 septembre 2008

    4 septembre 2008Réalisateur : Franck Apprédéris

    Les années 50 à Saint-Germain-des-Prés furent un bouillon de culture, de pensées, de musique, un temps et un lieu d’échange unique au monde qui, au lendemain de la deuxième guerre mondiale, attirèrent tous les intellectuels et tous les artistes du monde occidental.

    C’est dans cette île dont parlait Boris Vian, limitée au nord par les quais Malaquais et de Conti, au sud par les rues du Vieux-Colombier et Saint-Sulpice que se dérouleront dix ans plus tard les événements de mai 68.

    Raconter cette période et ce lieu, afin de toujours mieux comprendre notre présent, telle est mon envie.

  • Auroville, retour sur une utopie de 1968 à nos jours

    Auroville, retour sur une utopie de 1968 à nos jours

    3 août 2008 (version française)
    21 septembre 2008 (version française avec sous-titres en anglais)

    3 aout 2008Réalisateur : Jean-Pierre Elkabbach

    Peu de journalistes occidentaux s’intéressent au projet d’Auroville dans les années 70. L’un d’eux, Jean-Pierre Elkabbach, viendra enquêter pour Antenne 2 en 1972. Son reportage nous dévoile Auroville tel qu’il était alors : quelques maisons se profilant sur fond de désert rouge, les écoles en place comme Last School, la Pyramide et bien sûr le Matrimandir à ses débuts. Il inclue également de précieux témoignages, notamment ceux de Roger Anger et Kireet Joshi ...

    Un documentaire unique à découvrir ou re-découvrir.

  • Nos enfants nous accuseront

    Nos enfants nous accuseront

    19 juillet 2008

    19 juillet 2008Réalisateur : Jean-Paul Jaud - Film documentaire, 112mn.
    Version française avec sous-titres en anglais.

    Avant première à Auroville. Le film sortira officiellement en France en octobre 2008.

    A Barjac, petite commune des Cévennes, le maire décide que les cantines des écoles serviront uniquement des repas bio. Ici, comme ailleurs, la population est exposée aux dangers de la pollution industrielle et agrochimique …

  • Algérie 1988 – 2000 : Autopsie d’une tragédie

    Algérie 1988 – 2000 : Autopsie d’une tragédie

    4 février 2008

    4 fevrier 2008Réalisateurs : Séverine Labat et Malik aït-Aoudia

    Octobre 1988 : sur fond de crise politique, économique et morale, des émeutes éclatent en Algérie. Pour sortir l’état algérien de la crise, un groupe d’experts proches du président Chadli entendent imposer des réformes économiques d’inspiration libérale.

    Pour vaincre les résistances conservatrices du FLN, les « réformateurs » instaurent le multipartisme afin de diviser le champ politique. Contrairement aux principes de la constitution, ils autorisent la formation d’un parti islamiste, le FIS (Front Islamique du Salut) qui tente d’établir un état islamique. L’armée décide d’y mettre un terme et fomente un coup d’état.

2007

Cliquez sur les images

  • Nous nous sommes tant haïs

    Nous nous sommes tant haïs

    5 avril 2007 (version française. 157mn.)
    20 août 2007 (version française avec sous-titres en anglais. 157 mn.)

    5 avril 2007Présenté par le réalisateur, Frank Apprédéris

    « Mai 1950. Juste avant la grande déclaration de Robert Schuman sur la réconciliation franco-allemande. Jean Monnet et Schuman savent qu’ils vont devoir faire face à de vives oppositions mais ils sont prêts à tout tenter pour faire  triompher leurs volontés de paix. Dans ce contexte fragile de l’après-guerre, deux jeunes gens s’étant aimés en 1945 se retrouvent à Paris. Jürgen, journaliste au grand quotidien de Stuttgart, dîne avec quelques amis. Son regard croise celui de Marie … »

2006

Cliquez sur les images

  • Le fantôme de M. Langlois

    Le fantôme de M. Langlois

    11 décembre 2006

    11 decembre 2006Grâce à des films d’archives et des entrevues avec ses amis et collègues, ce documentaire fait le point sur la vie, la carrière et l’influence d’Henri Langlois, créateur de la Cinémathèque Française, qui fut récompensé à plusieurs titres au cours de son existence.

    Ce film au générique éblouissant — Henri Langlois lui-même, Claude Berri, Claude Chabrol, Daniel Cohn-Bendit, Jean-Luc Godard, Alfred Hitchcock, François Truffaut, etc., – a été présenté en sélection officielle à Cannes et dans de nombreux autres festivals prestigieux.

  • Un sens à l’évolution

    Un sens à l’évolution

    22 septembre 2006

    22 septembre 2006Film/débat présenté par Croquette (Jean Laroquette, Aurovilien)

    Comment un singe devient-il un homme? Quelles seront, puisque l’Homo sapiens continuera d’évoluer, les caractéristiques de l’homme du futur?
    Film tourné sur ART E, dans lequel Anne Dambricourt, démontre qu’un petit os nommé sphénoïde, un os à la base du crâne, joue un rôle clef dans l’évolution de l’espèce.