Nuit du 14 au 15 août 1969,
départ de la première caravane de véhicules pour Auroville


La première caravane pour Auroville a été organisée sous l'instigation de Vincent Maiolini, venu tout spécialement de Pondichéry pour acheminer gens et matériels afin de démarrer l'expérience d'Auroville qui en était à ses balbutiements.

La caravane était composée de quatre véhicules, dont deux « tubes » Citroën et deux Peugeot. Un des « tubes » était aménagé en camping-car avec lits, cuisine et lavabo; l'autre transportait des machines-outils, de l'outillage et les bagages des participants. Une des Peugeot était de type familial et pouvait transporter 7 personnes. Le tout avait été révisé, réparé et repeint dans les entrepôts de Malissard (société de transport).

Les participants de cette caravane étaient constitués de cinq femmes (dont une petite fille de sept ans, Frédérique, et d'une femme enceinte de six mois, Eliane) et de onze hommes, au total 17 personnes. L'âge des adultes variait entre 18 et 30 ans. Tous étaient français, sauf Vincent (Italien), M'zali (Marocain) et Stéphan (Australien). Les membres de la caravane n'avaient pas ou peu de formation professionnelle à part Alain (Kiné), Danièle (Institutrice) et Bernard (Jardinier).

La caravane partie de l'Esplanade des Invalides dans la nuit du 14 au 15 août 1969, date de la naissance de Sri Aurobindo. Il était un peu plus de minuit.

Un couple, Raymond et Anne, voulant rejoindre Pondichéry se joignit à la caravane avec leur propre véhicule.

Quelques heures plus tard, nous franchissions le Pont de Kiel pour pénétrer en Allemagne.

Le trajet, pour rejoindre Pondichéry, dura plus d'un mois et demi, passant par l'Autriche, la Yougoslavie, la Grèce, la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan.

Il y eut de nombreuses pannes mineures et accident sans gravité : la Peugeot familiale ayant fait un « tonneau » sur la piste. L'ensemble de la caravane resta bloquée à Erzurum (Turquie) une dizaine de jours, le temps de découper la carrosserie à la hauteur du pare-brise pour ressouder une armature portant une bâche (voir photo).

Le 3 octobre 1969, la caravane arriva dans le territoire de Pondichéry, à « Promesse » qui était une des premières collectivités d'Auroville. On y séjourna la journée le temps de se reposer et de se doucher. Le lendemain, la Sri Aurobindo Society (SAS)* accueillait dans ses bureaux tous les membres de la caravane pour une réception de bienvenue.

Puis nous nous rendîmes sur les terres d'Auroville, près du village de Kuilapalayam, dans une communauté nouvellement créée, où résidaient déjà quatre personnes, qui deviendra par la suite « Aspiration ».

Filaure (fils d'Auroville) fils d'Eliane et Alain est né sur les terres d'Auroville, le 13 Novembre 1969. C'était la troisième naissance à Auroville.

Les membres de la caravane furent les premiers à créer leur nouvel environnement ; certains restèrent plus de trente ans sur place, les autres se dispersèrent peu à peu. A l'heure actuelle, trois personnes sont toujours à Auroville.

* Sri Aurobindo Society (SAS) : société créée par Mère, chargée de recueillir des fonds pour la construction d'Auroville, du Matrimandir et de la prise en charge des Auroviliens.