Auroville, la ville dont la terre à besoin

La terre à besoin d'un endroit où les hommes puissent vivre à l'abri de toutes les rivalités nationales, de toutes les conventions sociales, de toutes les moralités contradictoires et de toutes les religions antagonistes; un endroit où, libérés de tous ces esclavages du passé, les êtres humains pourront se consacrer totalement à la découverte et à la mise en pratique de la Conscience Divine qui veut se manifester. Auroville veut être cet endroit et s'offre à tous ceux qui aspirent à vivre la vérité de demain.
20.09.1969

Auroville

Enfin un endroit où l'on pourra ne penser qu'à l'avenir.
Enfin un endroit où l'on pourra ne penser qu'à progresser et à se surmonter soi-même.
Enfin un endroit où l'on pourra vivre en paix, sans conflits et sans rivalités des nations, de religions et d'ambitions.
Enfin un endroit où rien n'aura le droit de s'imposer comme vérité exclusive.
01.1967, 02.1968

La raison d'être d'Auroville est de hâter l'avènement de la réalité supramentale sur la terre.
L'aide, de tous ceux qui trouvent que le monde n'est pas comme il devrait être, est la bienvenue.
Chacun doit savoir s'il veut s'associer à un vieux monde prêt à mourrir, ou travailler pour un monde nouveau et meilleur qui se prépare à naître.
01.02.1972

Auroville veut être une cité universelle où hommes et femmes de tous pays puissent vivre en paix et en harmonie progressive au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toute nationalité.
Le but d'Auroville est de réaliser l'Unité Humaine.
08.09.1965

Auroville doit être au service de la Vérité, par-delà toutes les convictions sociales, politiques et religieuses.
Auroville est l'effort vers la paix, dans la sincérité et la Vérité.
Auroville est un effort vers la Paix mondiale, l'Amitié, la Fraternité, l'Unité.
20.09.1966

Auroville veut être la première réalisation de l'unité humaine basée sur l'enseignement de Sri Aurobindo, où les hommes de tous pays pourront se sentir chez eux.
01.1972

 

Auroville, la cité au service de la Vérité

Tous ces textes sont tirés du livre:  "Mère parle d'Auroville"