Samedi 10 novembre 2018
08_Smart-City-min

Conférence présentée par Raphael Gastebois

Après une première proposition de ville nouvelle « hors sol » à Oulgaret, la réorientation du projet de Smart City de Pondichéry autour du concept de « retrofitting » et de « destination touristique globale » impliquant la population dans une ville à caractère patrimonial est l’aboutissement d’un cheminement qui a conduit le gouvernement de Pondichéry à créer sa propre définition de la Smart City en s’appuyant sur la réalité du terrain.
Grand projet national lancé par le premier ministre Modi, le programme Smart City en Inde est le premier de cette envergure émanent de la sphère publique. Il appelle de nombreuses questions sur la redéfinition du modèle, souvent associé à une table rase mêlée d’une débauche de technologie.
L’exemple de Pondichéry, ville de petite échelle comparée aux grandes métropoles indiennes, permet de réaliser les enjeux d’ « humanisation » du concept de Smart City.

Architecte et Urbaniste de l’Etat, né en 1976 à Coutances en Normandie, Raphaël Gastebois est Expert technique international en développement urbain et conseille le gouvernement de Pondichéry (Inde) dans sa démarche de Smart City et pour la mise en valeur de son patrimoine.
Auparavant, il a exercé durant douze ans les fonctions d’architecte des bâtiments de France, chef de service, dans plusieurs départements français en Normandie, Champagne-Ardenne puis dans l’Océan Indien à la Réunion et Mayotte où il dirigeait le pôle patrimoine de la DAC et exerçait la fonction de conservateur régional des monuments historiques (CRMH).
Formé à l’Ecole d’architecture de Normandie, à l’Ecole de Chaillot et à l’Ecole des Ponts et Chaussées, il a été le collaborateur de Bruno Decaris, puis de Pierre-Yves Caillault, architectes en chef des Monuments Historiques (ACMH), avant d’intégrer les services déconcentrés du ministère de la Culture.
Parallèlement à ses fonctions, il a enseigné ponctuellement à l’Institut d’aménagement du territoire et d’urbanisme de l’université de Reims (IATEUR) ainsi que dans les écoles nationales supérieures d’architecture de Nancy et Montpellier (antenne de la Réunion).